CR Matos : Race to the Stones 2013

matériel de trail
matériel de trail

Après avoir commis un bref report dans la langue de Shakespeare et un assez long récit de la course, voici maintenant mes notes au sujet du matériel.

Chaussures

J’étais parti avec les Lafuma Sky Race 2 que j’avais déjà utilisé lors de la Norman Conquest. Globalement je suis assez satisfait de ces chaussures même si je me demande si je ne dois pas les incriminer pour 2 événements particuliers :

  • Lorsque que je me suis cassé la gueule au 12° kilomètre, est-ce que ces chaussures ne sont pas assez « précises » et que mon pied, pourtant très large continue de flotter un peu au niveau de la toebox ?
  • Tout au long de la course j’ai senti des ampoules éclater. Sur l’avant du pied en course et sur l’arrière pendant la marche. Cela ne me gêne pas énormément pour un ultra de 15 heures mais cela ne me donne pas envie de repartir avec ces pompes là.

Frontale

J’ai justement acheté la Tikka XP 2 de chez Petzl pour terminer cet ultra trail. Elle a bien rempli sa fonction : permettre de continuer de courir la nuit venue. Cela dit une frontale un peu plus puissante est à recommander pour des usages plus sérieux.

Sac d’hydratation

Le Salomon Skin Pro 10+3 a été parfait.

Lors de la Norman Conquest j’avais une des bretelles qui descendait sur le bras, un peu comme une bretelle de soutien gorge. C’était très désagréable mais j’ai trouvé la cause : il faut bien serrer les liens qui relient les 2 bretelles pour ne plus avoir de problèmes.

Cela dit le système de fermeture de la poche à eau est un peu compliqué à utiliser quand on a une épaule démise. On a bien besoins de ses 2 bras pour manipuler cette satanée glissière.

Cuissard.

Mon cuissard Skin A200 a été vraiment parfait. Aucune rougeur ni frottement à l’entrejambe. Pas de raideur dans les quadri mais ça c’est peut-être parce qu’il n’y avait finalement pas trop de dénivelé ou parce que j’étais pas mal entrainé.

GPS de poignet.

Mon Keymaze 700 m’a beaucoup déçu. Le cardio s’est mis à ne plus rien afficher après moins d’une heure d’utilisation (j’ai l’impression que ça arrive systématiquement en compétition) et plus grave encore, je n’ai pas réussi à transférer le fichier de la séance sur Géonaute Software.

Quand il est connecté, le chargement de la batterie de la montre est actif mais pas moyen d’obtenir une connection data. Les contacts sont sans doute oxydés. C’est vraiment le point faible de cette montre.

L’appareil est maintenant entre les mains du SAV de Décathlon, j’espère qu’ils arriveront à récupérer mon précieux fichier.

Divers utilisées par les autres concurrents

  • Mathieu courrait avec des Brooks Cascadia. D’après lui c’est le must pour l’ultra. Je crois que ce sera ma prochaine paire.
  • Chaussettes avec des doigts. Les Injinji sont souvent associées aux Vibram Fivefingers mais il parait que c’est très bien aussi dans des chaussures normales. Cela évite en particulier les ampoules sur les orteils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.