[CR] Trail du Cailloux – 19km de plaisir

Deux semaines après The Spine Challenger,  je me suis retrouvé avec un dossard pour une distance 10 fois plus courte. C’est Le Trail du Cailloux, ça part de Saint Waast la vallée et c’est super. Mon objectif : faire un podium dans ma nouvelle catégorie , les V2.

Le parcours est génial, il parait que ça s’améliore tous les ans mais là maintenant ça va être dur de faire mieux. Énormément de gadoue, de chemins technique en dévers, de coteaux glissants à monter ou à descendre, des petites falaises dans le paysage, des vallées verdoyantes, des petits chemins moussus,  2 rivière à traverser (les mêmes qu’au feu Trail des Jonquilles ?), le départ et l’arrivée sur ce chemin de fer casse patte.

Nous étions déjà venu à Saint Waast pour le Night Trail du Cailloux et j’espérais qu’avec une course diurne j’allais pouvoir enfin voir ce beau cailloux qui bique qui me fait beaucoup penser au général de Gaule. Raté, je devais être concentré sur mes pieds car je ne l’ai pas vu cette année.

Raté aussi mon objectif de podium. Certains rigolent de cet objectif un peu ridicule mais ils devraient savoir aussi que le ridicule ne me fais pas peur. C’est un de mes 3 objectifs sportif de l’année (The Spine – un podium – UTMB) et je ne suis pas découragé car j’ai encore le temps.

Bon pour moi c’est nouveau de « tout donner » pour  « une place » et c’est marrant aussi.  J’avais l’impression d’être au club le mercredi soir quand il faut essayer de ne rien lâcher.  Au départ je me suis placé assez près de la ligne de départ, je suis parti assez tranquillement et j’ai été désolé à chaque fois qu’une boule grise me dépassait, à « The Wall » j’ai perdu beaucoup de temps mais je pensais encore que c’était possible. Sur la fin de la course j’ai doublé beaucoup de monde, poussé par cette énergie spéciale que l’on pourrait nommer niaque.

Le résultat est assez lamentable 72° sur 400 ça va encore mais 8° V2 et même derrière le premier V3, il n’y a aucune gloire dans ce piètre classement. Je me dis que c’est parce que j’avais encore les jambes un peu lourdes suite à The Spine 3 semaines auparavant et je conserve mon objectif. J’ai encore quelques mois pour le réaliser (on pourrait dire que 3° français sur The Spine Challenger c’est un podium mais non, ce serait trop facile de grouper 2 objectif dans une réalisation).

Matos

Mon choix des Salomon Fellraiser, un genre de Speedcross du pauvre, était juste le bon pour ce terrain technique. Il parait que Salomon a arrêté de vendre les Fellraiser, c’est bien dommage. On dirait cependant que les Speedtrack pourraient être ls remplaçantes des Fellraiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *