Préparation de 10 peaks – The lake – Long course

10peaks-The-Lakes

Depuis la Maxi Race, mon objectif obnubilant est la 10 peaks programmée pour fin juin. On va partir avec Manu et déjà, rien que l’organisation du voyage c’est une aventure. Je me suis occupé des hébergements (King  William the Fourth guest house ça devrait être trop bien) et de réserver une journée de cours pour apprendre à naviguer avec une carte et une boussole. Manu s’est occupé du transport et a finalement opté pour la voiture via le tunnel sous la manche.

Pour ces cours on a trouvé Joanne Wulf, rencontrée lors des derniers 12 travaux d’hercule, qui parle très très bien français et qui donne des cours de navigation dans les Yorkshire Dales (un coin où on a déjà un ticket pour retourner en janvier 2016 pour l’épique The Spine Challenger). Son site c’est Settle Wolftracks et on a programmé avec elle une journée de cours dans sa montagne locale. La veille de la journée de cours on a rendez vous pour un diner chez elle avec aussi son mari qui prépare l’UTMB. Comme Manu l’a déjà fait on va vraiment être bien, c’est sur.

Après nos cours on aura une centaine de bornes à faire avant d’arriver à Keswick dans le Lake District pour le départ de la course.

Cette course m’inquiète un peu. Il y a un temps limite de 24 heures alors que c’est donné pour seulement 73 kilomètres et 5.600 mètre d’ascension. Avec une moyenne tranquille de 5 kilomètres par heure, on devrait pouvoir boucler le truc en moins de 15 heures. En référence j’ai la Maxi Race, presque autant de dénivelé, 12 kilomètres de plus et fini en 16h30. J’ai peur aussi car certaines années (2010 par exemple) personne n’a fini la course. Sur le papier il n’y a aucune raison d’avoir peur.

Bon, un truc très différent par rapport aux courses qu’on connait en France est que ce n’est pas marqué. Il y a des points de passage obligatoires (les 10 sommets) mais pas d’itinéraire imposé. Chacun trace sa route comme il veut (c’est un truc qui nous excite beaucoup avec Manu) et il y a juste quelques chemins interdits (trop dangereux). On est lâché avec une carte d’état major et chacun fait ce qu’il veut. C’est pour ça qu’on s’est pris des cours de navigation avec Jo. On a prévu de faire tout proprement, à l’ancienne avec carte et boussole mais comme le GPS fait partie de l’équipement obligatoire pour The Spine, il m’a semblé judicieux de mettre un GPS Garmin Etrex 30 au fond du sac avant de partir.

Je viens de me battre avec le bazar pour réussir à faire entrer dedans une carte OSM du Royaume Uni et aussi la trace GPS de l’itinéraire recommandé par l’organisateur. C’est stressant et ce soir j’ai l’impression d’avoir réussi. Come what may.

Dernier flip avant de partir. Les règles d’entrée en UK viennent de changer, il faut renseigner son N° de carte d’identité (ou de passeport) et la date de validité du document lorsque l’on réserve son titre de transport et Manu m’a demandé mes données. Horreur, aucun de mes papiers n’est pas périmé, et à 3 jours du départ ça sent la grosse galère. Après 24 heures d’une inquiétude matinée de fatalisme mon ange gardien a découvert que les cartes d’identité françaises délivrées depuis 2003 étaient valable 15 ans au lieu de 10 ans. Ouf sauvé par Timex…

Une dernière digression sur le corps du sportif. Depuis la Maxi Race j’ai mal au genou droit et comme ça ne passe pas j’ai un peu peut que 10 Peaks puisse être la dernière course. Aujourd’hui, c’est la première fois que je ne courre pas un dimanche depuis le début de l’année. J’ai l’impression qu’un petit break ne va pas me faire trop de mal. Mais le truc important du jour c’est que j’ai maintenant mal au genou gauche. C’est génial, ça veut dire que mon genou droit est guéri. Je suis ravi. Les petites nouvelles douleurs sont géniales quand elles prennent la places de douleur qui avaient failli devenir chroniques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.