[Test] Doudoune Dynotherm Mountain HardWear Hooded down jacket

Après avoir perdu ma petite doudoune Millet Dry Microloft pendant mon expédition The Spine Challenger j’ai eu envie de craquer pour une nouvelle doudoune avec ce petit cahier des charges :

  • Plutôt des plumes que du Primaloft (j’ai encore 2 vestes en Primaloft, la Salomon Minim et la Atomic Ridgeline)
  • De préférence des plumes traitées DWR (hydrophobe pour rester isolant en milieu humide).
  • Avec une capuche c’est indispensable.
  • Si possible utilisable « en ville »
  • Au moins une poche poitrine pour mon smartphone
  • Bien chaude pour pouvoir l’utiliser en sous couche pour The Spine (the Cheviot is awaiting me).
  • Plutôt « près du corps » et ça c’est une question de taille. Les avis exprimés sur cette veste est quil faut plutôt prendre « une taille en dessous » si on ne veut pas flotter dedans.
  • Légère.
  • Encore isolante en condition humide (transpiration sous une veste Gore-Tex).

Ce qui m’a plu sur le papier avec cette veste Mountain Hardwear Dynotherm Hooded down jacket

  • Assez légère et fine apparemment
  • Capuche bien enveloppante
  • Duvet 650 cuin.2
  • Duvet traite Q.Shield censé lui donner des caractéristiques hydrophobes.
  • Couleurs discutables pour l’usage ville mais c’est à voir.
  • Enveloppe en polyamide 30D. Beaucoup plus costaud que les 7D du tissus de la Mountain Hardwear Ghost Whisperer.

Avis lus sur Internet

le site Mountain Hardwear contient beaucoup d’avis sur cette veste et sur la version sans capuche.

  • Rare sont les utilisateurs qui n’ont pas des problèmes de plumes qui s’échappent.
  • Le tissus est plus costaud que celui de la Mountain Hardwear Ghost Whisperer
  • Usage souvent recommandé par les utilisateurs : veste chaude de demi saison.
  • Certains pensent que contrairement à ce que prétend Mountain Hardwear les plumes ne sont pas traitées avec un traitement hydrophobe.
  • La capuche est bien pratique.
  • Beaucoup de poches
  • Les élastique du poignet sont souvent trop lâches.
  • Bon comportement dans les vents assez violents

Il se pourrait que les mauvais avis soient filtrés sur ce site

Sur amazone les avis défavorables sont plus nombreux.

  • Certains que la veste est trop fine et pas assez chaude.
  • Beaucoup signale que ça taille grand. Si vous hésitez entre 2 tailles, prendre la plus petite.
  • Le système de réglage des élastique pour serrer au niveau de la ceinture ne fonctionne pas.

Mon avis au déballage.

  • En choisissant une taille M par correspondance, j’avais peur que ce soit trop petit et heureusement, ça la Dynotherm taille large et les manches sont de la bonne longueur, la capuche enveloppe bien la tête.
  • Le zip principal ne remonte pas jusqu’au menton. Le cou est bien protégé mais le bas du visage reste dégagé. Convenable pour un usage « ville » mais pas forcément génial pour un usage couche chaude hivernale.
  • Veste pas cintrée et pas très près du corps. Si on s’y attend, ça va.
  • Effectivement les élastiques aux manches sont très lâches et ne serrent pas du tout. Pour moi ce n’est pas gênant et je préfère même cette configuration à des manches trop serrées du genre il faut retirer sa montre avant d’enlever sa doudoune. Pour une veste chaude que l’on voudrait enfiler et retirer rapidement, c’est très bien à mon avis.
  • Le tissus extérieur est fort déperlant. En tout cas sur une veste neuve.
  • Les poches latérales sont bien profondes. Juste dommage qu’elles ne remontent pas (genre sur ma polaire Millet Roc Hight Loft  pour permettre de bien se réchauffer les mains et les bras.
  • La poche poitrine n’est pas immense. Mon galaxy Note 2 y tient tout juste.
  • Pas de poche poitrine intérieure. Un peu dommage à mon avis.
  • 2 immenses poches intérieures non zippées. On peut y loger sans problème une bouteille d’eau minérale de 1,5 litres. Je ne sais pas à quoi c’est censé servir. Peut-être pour y ranger ses gants ?
  • Zip YKK en métal de très bonne qualité. Le zip de devant est doublée d’un rabat avec un galon solide.
  • Certains critiquent beaucoup le système de serrage de la ceinture. J’ai l’impression que la critique est exagérée même si je ne suis pas convaincu par l’utilité de ce genre de gadget. Je trouve que le tanka ne serre pas assez et si on sert bien le système se relâche très rapidement.
  • On est censé pouvoir compresser la veste dans une des poches avant mais c’est très compliqué. Il faut pas mal de temps pour faire rentrer la veste, on a peur de craquer les coutures tant c’est serré et le zip ne peut pas être fermé (et ce n’est pas prévu comme par exemple sur la doudoune Millet Dry Microloft.
  • Poids 388 grammes en taille M.

Conclusion de mon avis

Je sais qu’une lecture attentive de ce petit article va vous laisser avec plus de questions que de réponses mais c’est très bien comme ça.

En ce qui me concerne vraiment je suis bien content de cette veste Dynotherm. Elle est très légère et pèse presque 100 grammes de moins qu’une bonne veste en polaire (genre ma Millet High Loft dont j’ai déjà parlé) alors que là ce sont des plumes qui sont à l’œuvre. Certains trouvent qu’elle n’est pas assez chaude mais cette appréciation est très difficile à quantifier et pour ma part j’ai l’impression qu’elle est parfaite pour un usage demi saison et sans doute très bien en couche intermédiaire chaude pour des expéditions comme The Spine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *