Beinn an Dothaidh et Beinn Dorain.

Beinn an Dothaidh et caravanne

Il faut compter 6 à 7 heure pour aller au sommet de ces 2 Munros. Le départ se fait de Bridge of Orchy (parking possible à l’hôtel). On commence par passer sous les rails près de la gare et le départ est tout de suite à gauche vers un petit pylône. La montée vers le col entre les 2 sommets se fait en longeant un ruisseau, le Allt Coire an Dothaidh.

Beinn Dorain en arrivant de Tindrum par la WHW

Le paysage est sublime. Il y a mille fois moins de monde ici qu’au Ben Lomond et on discute avec presque chacun des randonneurs croisés. Il y a d’abord une fille qui nous dépasse en courant avec son chien. Elle ne prend pas beaucoup de temps pour discuter.

Lors de la montée vers Beinn an Dothaidh (1004m) la ligne droite passe par un marécage dans le cirque de Coire Reidh. Il vaut mieux prendre le détour par la gauche si vous avez peur de vous mouiller les mollets.

Nous nous trompons de sommet en prenant le chemin qui pars vers la droite. Beau paysage quand même. Rien ne se perd pendant une randonnée en Écosse quand il fait beau.

Au sommet, superbe vue sur Rannoch Moor et sur Loch Tulla. Le massif des Mamores et le Ben Nevis au nord par temps clair.

Rannoch Moor

 

Il se pourrait que l’on se trouve  alors sur Druim Alban, une mythique frontière entre le royaume des Pictes à l’est (Alba) de celui des Scots à l’ouest (Dal Riata). Par contre c’est sur qu’on est sur le Great Wall of Rannoch qui comprends 4 Munros : Beinn Dorain, Beinn an Dothaidh, Benn Achaladair et Beinn a’ Chreachain.

Lors de la descente vers Coire an Dothaidh il y aura un vieux monsieur qui prend tout son temps pour gravir le Beinn an Dothaidh. Pendant l’ascension du Ben Dorain on croise 2 gars qui en sont à leur 70° et 90° Munros. Ils nous recommandent un passage par la crête.

Démarrage du chemin vers Beinn Dorain vue depuis Beinn an Dothaidh

Il y a un faux sommet au Beinn Dorain, c’est Cairn Sasunnaich et nous avons failli nous faire avoir. Il est préférable de ne pas quitter la crête pour ne pas rater le vrai sommet.

Sommet de Beinn Dorain

Du sommet de Beinn Dorain (1076m), on a à l’est les collines de Glen Lyons, au sud Ben More et Ben Lui dominent l’horizon. vers l’ouest se trouve Black Mount et la chaine d’Etive. Le ben Nevis peut être vu s’il fait bien clair. Au nord on trouve Grey Corries, Creag Meaghaidh et Ben Alder.

Ça vaut le coup de descendre un petit peu vers le nord pour attraper une belle vue sur la vallée entre Tyndrum et Bridge of Orchy et sur le vieux chemin militaire que la West Highland Way emprunte à ce moment là.

Vallée de Tyndrum – West Highland Way – Beinn Odhar

Lors de la descente de Beinn Dorain on croise un vieux monsieur qui nous parle de Corbetts (montagnes écossaises entre 2500 et 3000 pieds) et de son club qui se réunit depuis 20 ans à l’hôtel de Bridge of Orchy mais comme c’est en novembre il n’avait pas encore gravi ces 2 Munros. Il nous fait remarquer que la météo du jour est exceptionnelle pour l’Écosse.

Dans la descente finale on a rencontré 3 vieux messieurs bien marrant. 1 Écossais 1 Irlandais du nord et un Irlandais du sud. Ils nous ont fait beaucoup de conversation. Ils nous ont parlé de Françoise Hardy, des parasites du saumon d’élevage qui sont en train de contaminer les saumons sauvages, de l’accent Écossais incompréhensible pour la terre entière et aussi qu’il fallait absolument que l’on aille en Irlande.

À la fin de la rando je me régale avec une excellente bière à l’hôtel de Bridge of Orchy. C’est la Old Engine Oil, un porter délicieux de la brasserie Harviestoun.

GPX de cette sortie :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *