Check list matos pour le Tor des Géants

Pour une grande aventure comme celle du Tor des Géants, la préparation du matériel est une étape importante. Voici une retranscription de mes notes et de mes check list pour cette course.

Dans le sac de 60 litres que l’on retrouve aux 6 bases vies du Tor

  • Toutes les power banks de ma maison chargées à fond (environ 40.000 mah) + les différents cordons correspondant + 1 chargeur mural
  • Batteries de rechange pour mes 2 lampes frontales (Armytek Wizard et Skilhunt H03)
  • Chargeur de batteries 18650 pour les lampes frontales (le Nitecore F1)
  • vapoteuse et liquide de vapotage
  • Bâtons de rechange, soit les Leki soit les TSL
  • 7 paires de chaussettes (dont 3 paires de socquette Norfolk en mérinos)
  • Des crampons légers
  • Des crampons moyens (mes Yaktrax mais les « crampons à chaine et à ressort » ne sont pas acceptés au niveau du matériel obligatoire et il faut des pics de au moins 1 cm de long)
  • Des crampons lourds (les micro crampons Nortec achetés sur place, ils sont super)
  • Gants hyper chauds (les Eider Alpenglow)
  • mes 2 doudoune en primaloft (ma Salomon Minim et ma Atomic Ridgeline à capuche)
  • Ma toute nouvelle polaire Millet Trilogy Polartec Dual Alpha. Trop bien, hyper technique en polartec Alpha, hyperchaude et stylée.
  • Une paire de Cascadia 14 de rechanges (celles que j’ai explosé sur le tour des Écrins)
  • Une veste de pluie de rechange si ma Millet Trilogy est transpercée. J’hésite entre ma Salomon en goretex et ma Craft en 2.5 couches.
  • Maillot manches courtes en mérinos
  • Maillot manche longue hyper chaud en mérinos Millet Trilogy
  • Un ou deux cuissards Skin A400 de rechange
  • Des fruits secs
  • Quelques bouteilles de Vichy Saint Yore pour soigner une éventuelle acidose.
  • De la crème NOK, plusieurs tubes
  • Un drap pour dormir dans les refuges
  • Des médicaments, je ne sais pas trop quoi prendre car je n’en prends presque jamais. Doliprane, ibuprofene, immodium, desinfectant eosine en fiole, strap)
  • Une boîte pour protéger mes lunettes

Pour ma course

  • Mon sac de trail que j’avais acheté pour l’UTMB, le Raidlight Olmo Ultra Veste. 12 litres, ça devrait largement suffire. Les 2 porte gourdes de l’avant sont vraiment bien en course. Le 30 litres est trop grand je pense.
  • Des chaussures Cascadia 14 neuves.
  • Tasse repliable, j’ai une petite tasse Sea to Summit en silicone pas mal. Le problème est qu’elle ne peut pas s’accrocher au sac. Il faudrait peut être que je la remplace par un gobelet souple Salomon.
  • Mes bâtons, les TSL je pense, avec leurs pointes spéciales ils ne font pas de bruit et adhèrent bien.
  • Mon chapeau thaïlandais, c’est ma signature.
  • Un buff autour du poignet pour essuyer la sueur de mon front.
  • Cuissard Skin A400 (version lourde du Skin A200) comme d’habitude.
  • T-shirt manche courte en mérinos ou T-shirt technique « moulant », je ne sais pas encore.
  • Une banane pour compléter le sac au niveau de la ceinture, dommage que j’ai perdu ma Salomon Agile 500 au Spine. Surtout pour y garder mon téléphone à portée de main.
  • Mon filtre Katadyn pour prendre de l’eau dans les torrents. D’après Manu il y a mieux sur Amazon, microfiltre de chez careplus Sawyer mini, tous les anglais avaient ça à la Dragon’s Back. (finalement ce filtre est inutile sur le TOR, avec 1,5 litres d’eau et des ravitaillements tous les 10 kilomètres on est presque au club Med).
  • La capacité pour 2 litres d’eau (je pense qu’on pourra compter mon filtre en tant que gourde souple). Je compte ne me servir que de mes 2 bidons de 750ml à pipette sur les bretelles du sac à dos.
  • 2 Couvertures de survie (matériel obligatoire).
  • Un couteau (le mieux serait mon mini couteau Spine sur moi si je le retrouve).
  • Huawei Mate 10 pro, mon smartphone choisi pour The Spine Race pour son étanchéité et son autonomie. Avec la carte Open Topo Map et la trace gpx du Tor chargée dans Locus.
  • Tout le matos hiver de mon équipement (goretex Millet Trilogy, collant en fine polaire, doudoune à capuche, mes gants les plus chaud, mon pantalon goretex). Comme ça je n’aurais pas de décision à prendre en fonction de la météo et je serai toujours prêt pour le pire.
  • Porte dossard.
  • Pantalon goretex Salomon (plus léger que le Eider Target)
  • Legging polaire.
  • Mon short de randonnée pour avoir des poches pour mettre un peu de bouffe et ranger mon smartphone.
  • Ma carte d’identité, ma cb, du liquide, mon assurance Passe Montagne, ma carte de sécurité sociale.

Pour le bivouac la veille de la course

  • Pas ma tente Hubba Hubba car les campings de Courmayeur sont assez loin du centre et je me vois pas y aller avec mon gros sac.
  • Mon sac de bivouac Sol Escape Bivvy pour dormir éventuellement à l’arrache dans Courmayeur.
  • Mon matelas Thermarest Z-lite.
  • Mon duvet Millet LTK 800.
  • Trousse de toilette, ça m’est arrivé de l’oublier, ça, ça se met dans une check liste sérieuse.
  • Des vêtements propres pour le retour.

Pour la prochaine fois

  • Un très très grand sac de sport avec des roulettes. C’est vraiment pénible de porter un sac extrêmement lourd.
  • La liste des bases vies avec les barrières horaires, les distances et les dénivelés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.