[Test] Huawei Mate 10 Pro

Après avoir très longuement hésité entre différent téléphones étanches pour m’accompagner sur The Spine j’ai décidé, la mort dans l’âme, de troquer mon antique Samsung Galaxy Note 2 de 5 ans d’âge contre un Huawei mate 10 Pro tout neuf.

Raisons de mon achat du Huawei Mate 10 Pr

  • Étanche IP67
  • Écran de 6 pouces de diagonale. Pas vraiment plus grand cela dit »que celui du Galaxy Note 2. Plus long surtout.
  • Une batterie puissante de 4000 mAh qui peut propulser ce téléphone pendant 16h20 d’après le test de « Les numériques ».
  • Dual sim, ça c’est rare sur les smartphones de haut de gamme mais c’est dans mon cahier des charges. Cela me permet d’utiliser une carte sim manx, la compagnie de téléphone de l’île de Man. Cette carte est réputée pour permette de se connecter sur la totalité des réseaux anglais. Donc bien utile pour contacter les secours quand on est perdu sur la Pennine Way. Rassurez vous, l’idée d’appeler au secours alors que je suis en train de mourir m’est parfaitement étrangère. Pourquoi ne pas en profiter pour mourir ? Hein je vous demande. Bon si je change d’avis avec mon Huawei et ma sim manx je suis tranquille.
  • J’ai cherché dans les téléphones étanches ce qui se faisait avec une caméra vidéo décente mais aucun de ces téléphone ne m’a emballé. Finalement, un smartphone étanche c’est peut-être pas mal. Ca me permettra aussi de naviguer avec Locus si je sors du champs couvert par mon GPS Garmin Etrex.
  • J’ai le projet vain et sublime de produire un film poétique pour montagne en scène. Mon idée est de filmer pendant la course en parlant en voix off. Filmer la nuit, filmer le désespoir, filmer le chemin… avec une bonne caméra ça ira mieux et celle du Huawei est marquée Leica. Leica, les optiques qui transmutent la réalité. Joseph Beuys et Maurice Blaussyld, je pense à vous.

Freins à mon achat

  • Mais bordel, pourquoi les fabricants de smartphone ne sont-ils pas obligés de mettre des batteries amovibles dans leurs smartphones ? C’est quand même dingue cette histoire. Cela rend les smartphones jetables alors qu’ils pourraient être quasi éternels. Brûlons la planète par les 2 bouts, changeons de téléphone tout les ans, grillons les terres rares tant qu’il y en a encore, buvons les centaines de litre de flotte que l’industrie utilise pour produire un téléphone, ne nous préoccupons pas du recyclage de notre ancien appareil, fermons les yeux, n’écoutons pas les sirènes qui annoncent le réchauffement de la planète, considérons joyeusement que nous n’y sommes pour rien. et moi conscient de tout ça je m’achète un téléphone chinois à 800 euros parce que mon précédent, vieux de 5 ans a une batterie fatiguée et beaucoup de lag. Je suis horrible, je me fais honte, c’est fait.
  • 800 euros c’est plus de 5.000 francs ! Non mais faut être malade pour dépenser autant pour un combiné téléphonique. L’impulsion qui m’a fait franchir le pas ne peut être que maléfique.

Note de déballage.

  • Le téléphone, avec ses 6 pouces de diagonale me semble tout petit. J’aurais vraiment bien aimé un téléphone plus grand, plus large surtout.
  • Les couleurs des images sont criardes. C’est horrible. Heureusement en passant en mode « ne fatiguons pas les yeux » on oublie cette affaire.
  • Le clavier SwiftKey est mieux que celui du Samsung pour la présence de l’apostrophe dans les caractères disponibles avec les lettres mais sinon il est très différent et je dois sans doute m’y habituer, voir regarder un tuto sur Youtube car le nouvel usage n’est pas implicite. Je ne sais par exemple comment faire pour atteindre le deuxième caractère indiqué sur les touches du clavier. En fait, si, j’ai résolu le problème problème. C’est comme pour atteindre les lettres accentuées sur mon vieux Galaxy, il suffit d’un touché long sur le clavier pour pouvoir sélectionner les caractères spéciaux du clavier.
  • Je suis perdu dans l’écran de ce téléphone. Je trouve que c’était bien plus clair sur le Galaxy Note 2 et Android 4.4.2, Kitkat. C’est difficile à exprimer. Comme si Android KitKcat était plus soigné, plus orienté vers les utilisateurs, moins brillant, moins clinquant.
  • Dans la jolie boîte il y a une protection en silicone pour le Huawei Mate 10. C’est exactement le genre de protection que j’aime bien avoir sur mon smartphone.
  • À un moment on peut choisir ou pas une présentation avec ou sans tiroir. Pour moi c’est mieux avec les tiroirs et ce n’est pas la présentation par défaut.
  • Un truc très chiant est la correction automatique des textes saisis. Je ne sais pas comment la désactiver. J’ai trouvé la solution 1) Quand le clavier SwiftKey cliquer sur l’icône avec 3 lignes superposées à coté des propositions de mots, 2) Cliquer sur l’onglet paramèrrages (un genre d’imaged’engrenage) 3) Cliquer sur le menu « Plus » 4) Désélectionner la correction automatique.
  • Une astuce pour faire une copie de l’écran : 1 ou 2 click avec un doigt replié.
  • Attention la prise USB est d’un type nouveau. C’est de l’USB-C. C’est mon premier appareil avec cette connection. Je ne sais pas si c’est bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *