Armytek Wizard vs Skilhunt H03

Armytek Wizard vs Skilhunt H03

Heureux utilisateur de ces 2 frontales pour faire du trail je crois qu’elles méritent d’être comparées l’une à l’autre. Elles ont beaucoup de points en commun et je suis sur que vous allez être nombreux à hésiter vu l’importante différence de prix. J’ai choisi la Skilhunt H03 Neutral White pour faire une lampe de secours de mon Armytek Wizard V3 Warm après avoir regardé le maximum de frontales à batterie 18650.

Point communs

  • Batterie 18650. Une super batterie qui permet en général de passer plus d’une nuit dehors à avancer sans changer de batterie.
  • Forme générale avec la batterie dans un tube collé à la lampe. Pas de câble et on porte la batterie au front. Après pas mal de nuits d’ultra avec l’Armytek je peux confirmer que ce n’est pas du tout trop lourd à la longue.
  • Lentille TIR – pas de point chaud dans le champ éclairé et faisceau assez large (du flood et pas du throw). C’est la principale raison de mon choix de la Skilhunt H03.
  • Aluminium anodisé dans les 2 cas. Ce sont des beaux objets qui ne donnent pas l’impression d’êtres jetables. Certains trouvent que l’anodisation de l’Armytek est supérieure à celle de la Skilhunt mais moi je ne fais pas la différence.
  • Bouton sur le coté. Certaines lampes du même genre ont le bouton de commande à l’extrémité.
  • Différence entre l’Armytek Wizard et la Skilhunt H03

    Température de couleur

    Très très nette différence entre ces 2 lampes. L’Armytek Wizard V3 Warm en ma possession éclaire dans des tons beaucoup plus chauds, c’est généralement considéré comme une meilleure lumière par les utilisateurs de frontale et par les traileurs. Les couleurs sont mieux rendues et c’est moins fatiguant à la longue. Après quelques nuit passée avec (The Spine, UTMB…) je ne suis pas particulièrement fan de cette lumière. J’ai l’impression d’être revenu dans les années 70 quand les voitures avaient des phares jaunes en France.

    La Skilhunt existe en Cool White et en Neutral White. J’ai la Neutral White et c’est vraiment beaucoup plus blanc que l’Armytek. A priori et pour des séances d’entraînement nocturnes de quelques heures cela ne me dérange pas, il faudra que je teste sur une ou plusieurs nuits complètes. Sur 5 heures de rando course nocturne je confirme que c’est moins agréable mais pas rédhibitoire non plus.

    Conclusion

    pour moi cette différence n’est pas vraiment rédhibitoire même si l’Armytek est vraiment beaucoup plus agréable.

    UI (User Interface)

    Extinction Skilhunt par clic long pas idéal et système à double puissance dans chacun des 4 modes beaucoup trop compliqué pour moi. Il faut faire une pression pour changer de programme et deux clics rapides font changer d’intensité sans changer de programmes. Le fait qu’il y ait une mémorisation du mode dans chaque programme n’aide pas non plus.

    L’Armytek est bien plus pratique et simple de ce point de vue là avec 4 programmes qui défilent quand on appuie longuement sur le bouton de marche et extinction par double clic.

    Conclusion

    l’Armytek est vraiment beaucoup mieux sur ce plan là même si la Skilhunt est utilisable quand même. Le pire est sans doute mon cas c’est à dire d’avoir à passer de l’une à l’autre de temps en temps.

    Largeur du faisceau

    Ces 2 frontales sont équipées d’une lentille TIR (du flood et pas du throw) mais , sans avoir fait de mesures précises en mode trail (70 lumens pour la Skilhunt et 100 lumens pour l’Armytek) la Skilhunt donne l’impression d’éclairer beaucoup moins large que l’Armytek. Le diamètre de la lentille TIR de la Skilhunt est plus petit que celui de l’Armytek et peut-être que la distance entre la LED émettrice et la lentille est supérieure pour la Skilhunt ?

    En tout cas sur ce plan là très très net avantage à l’Armytek.

    Étagement des programmes pour une utilisation en ultra trail.

    Pour l’Armytek je possède la version modifiée par htmoi qui a fait remplacer certains programmes inutiles en trail de la version standard par une position 100 lumens qui est bien pratique pour à la fois bien voir et avoir une très grande autonomie. Je n’ai pas quitté ce mode 100 lumens de toutes mes 2 nuits sur l’UTMB par exemple. Il fonctionne vraiment très bien.

    Sur la Skilhunt on a pour du trail long entre le mode 70 lumens et un mode 165 lumens. J’ai testé le mode 70 lumens pendant 5 heures et même si c’est moins agréable que les 100 lumens de l’Armytek c’est quand même utilisable en trail.

    Notez que l’utilisation d’un mode sans trop de lumens ménage la vision de nuit qui permet d’observer la nature au delà du champ éclairé.

    Autonomie

    Je n’ai pas ni l’envie, ni les moyens de mener des test poussés de comparaison de l’autonomie entre ces 2 lampes.

    Dans les modes qui m’intéressent voici ce que les données des constructeurs donnent

    Skilhunt H03 – données constructeur – High 2

    160 lumens 11 heures – Medium 1 : 70 lumens 25 heures

    Armytek Wizard XHP50

    htmoi a testé en mode moyen 1 (36 lumens sur le papier 90/100 estimés par htmoi). Donnée constructeur 50 heures. Données du test 18h30.

    En mode moyen 2 (195 lumens) il a trouvé 10h40 minutes.

    Conclusion sur l’autonomie. Je crois que c’est à peu près équivalent entre ces 2 frontales. Pas assez d’informations et de test indépendant pour se faire une idée sur ce sujet.

    Solidité et étanchéité.

    L’Armytek revendique un rating IP68 tandis que la Skilhunt se contente d’une cotation IPX-8. Aucune idée de l’implication que cela peut avoir.

    Pour l’étanchéité, la Wizard est donnée comme étanche à 10 mètres de profondeur mais je n’ai pas trouvé ce paramètre pour la Skilhunt.

    Un autre point de différenciation est la hauteur d’une éventuelle chute pour différencier ces 2 frontales. Pour l’Armytek c’est 10 mètres contre 1 mètre pour la Skilhunt. Pour certains ce critère est discriminant mais pour un  traileur comme moi, il n’est pas question de laisser tomber une frontale et donc la solidité relative de ces 2 frontales ne m’importe pas beaucoup. L’Armytek est une Rolls et donc elle est mieux…

    Puissance à fond

    Pour moi c’est absolument sans importance ni sur un ultra ni à l’entraînement. Du moment qu’une frontale atteint les 200 lumens on a déjà ce qu’il faut et c’est confortable. Du coup je m’en fiche de ce paramètre.

    Portée

    Idem que la puissance à fond, je m’en fiche car je ne m’en sert presque jamais. C’est même le contraire, une lampe frontale qui met en avant sa portée est une lampe qui favorise le throw au détriment du flood et ce dont on a besoin en trail c’est du flood.

    Aimant.

    L’aimant de l’Armytek est plus puissant que celui de la Skilhunt. Pour moi c’est sans importance car j’enlève toujours ce poids inutile. Notez la très bonne idée de Manu avec l’Armytek, il utilise la petite cachette destinée à l’aimant pour stocker du papier de verre qui peut servir à gratter des batteries dont les contacts auraient été oxydés.

    Bandeau

    Celui de la Skilhunt est bien mieux fini (extrémité moulées…) mais le système d’anneaux ouverts est moins fiable que le système cousu utilisé sur l’Armytek. En essayent de resserer le bandeau de la Skihunt il s’est complètement défait.

    Net avantage pour l’Armytek sur ce point là.

    Poids

    Ça c’est un paramètre très important. Voici les poids que j’ai en configuration frontale complète avec batterie 18650 non protégée, bandeau et en ayant retiré les aimants.

    Skilhunt H03

    43 grammes

    Armytek Wizard V3

    53 grammes

    Bon la Skilhunt est 20% plus légère que l’Armytek mais je crois quand même que 10 grammes c’est négligeable au final.

    Longueur

    L’Armytek est un chouya plus longue que la Skilhunt mais ce n’est pas très important. avantage Skilhunt quand même sur ce point.

    Prix

    Grosso modo au moment ou j’écris ces lignes on peut trouver l’Armytek Wizard V4 avec son mode trail 100 lumens au prix de 109 euros chez Htmoi avec le chargeur par induction et une batterie 18650 de 3200 mAh.

    Pour la Skilhunt H03 on la trouve aux alentours de 30 euros sur Gearbest (ça change tous les jours) et si on ajoute une batterie 18650 3200 mAh (13 euros en Olight) et un chargeur Nitecore F1 (8,50 euros mais je recommande le Nitecore F2 à 14,50 euros si la fonction power bank vous importe) on arrive à 51.5 soir moins de la moitié du prix de l’Armytek.

    Conclusion de ce comparatif.

    Vu la qualité de la lumière fournie par l’Armytek et sa supériorité manifeste au niveau de l’interface utilisateur (fonctions du bouton) je recommande chaudement l’Armytek.

    Si vous avez un budget contraint la Skilhunt est quand même une très très bonne lampe frontale tout à fait utilisable en ultra trail.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *