avis et test : gants GORE Running Wear Essential

gants GORE running wear
gants GORE running wear

Il s’agit de gant que j’ai acheté très cher (environ 45 euros si je me rappelle bien) dans un magasin de course à pied.

Comme j’ai un problème de circulation sanguine dans les extrémité quand il fait froid (maladie de Raynaud), je pensais qu’en payant aussi cher une paire de gants légers, j’allais garder mes mimines bien au chaud et au sec en toute circonstances. Précisons aussi qu’il m’arrive d’avoir les mains moites au bureau mais que ce sont des fontaines quand je courre.

Ces gants sont très légers et constitué d’une matière softshell un peu du genre polaire. Il n’y a pas d’argumentaire très développé sur les étiquettes du produit. pas sur qu’ils comprennent une membrane GORE-TEX contrairement à ce que le prix de ces gant et la marque Gore laisseraient croire.

Test sur le terrain.

  • La grande Alliance : 8 heures de rando / course dans le Kent en février. A la fin je crois que si j’étais sorti sans aucun gant, l’effet aurait été exactement le même. Gants trempés par la transpiration et très faible protection contre le froid et le vent.
  • Trail des poilus. Trail parcouru en presque 8 heure début mars. Température assez clémente (4° à 7°). Pas de pluie mais gants trempés de l’intérieur à cause de la transpiration. Grand froid au mains lors de la longue traversée d’une plaine exposée à un vent moyen.

Mon avis.

Gants à éviter. N’évacue pas vraiment (voir pas du tout) la transpiration des mains et en plus ne protège ni du vent ni du froid. Pas mieux, à mon avis, que de simple gants en polaire beaucoup moins cher. La marque GORE est trompeuse sur ces gants, je doute vraiment qu’il y ait une quelconque membrane respirante et protectrice à l’intérieur.

Autres produits à tester.

  • Pour des conditions vraiment hivernales ou des sorties très longues dans le froid, je crois que des moufles de militaire norvégien (vous voyez ce à quoi je pense) à dégotter dans des boutique de surplus militaire seraient bien plus utiles et protectrices contre le froid et du vent.
  • Pour des sorties moins longues et éventuellement pluvieuses il existe des gants que j’ai bien envie d’essayer avec des doigts en polaire et une sorte de couverture en tissus imperméable qui doit pas mal protéger du vent et de la pluie. La respirabilité doit être pas mal et on peut enlever la couche imperméable si on veut passer du mode mitaine au mode gant. La couche imperméable reste tout le temps solidaire du gant. Il s’agit des gants Craft Hybrid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.