[CR] Trail de la Fraise à Lecelle

Trail de la Fraise

J’avais programmé ce trail le lendemain des 100 kilomètres du trail des trappistes et je n’ai pas regretté. Pourtant, quand je me suis couché à 4 heures du mat dimanche après déjà une courte nuit de vendredi, juste avant le départ du 100 je n’étais pas sur du tout que ça ait été (subjonctif passé ? ) une bonne idée.
Finalement, le lundi qui suivait j’étais bien content de mes petites expériences et j’ai eu l’impression d’avoir des jambes bien moins lourdes que si j’étais resté dans un canapé toute la journée de dimanche.

Voici donc quelques souvenirs et impressions de ce trail de la Fraise  en guise de compte rendu :

  • Le début du parcours est un peu rude avec des pâtures boueuses et quelques traversées de fossés qui donnent lieux à d’immenses embouteillages.
  • Il y a près de 0 m dénivelé mais c’est quand même un trail technique en climat humide puisque c’est dans ce cas dans la gadoue d’un bout à l’autre. Du terrain technique comme on dit en trail.
  • Sur le 15 kilomètres, l’ambiance dans le ventre mou du peloton est très bon enfant. Les filles ont peur de la boue, les gars font les malins. Personne ne râle.
  • Beaucoup plus de filles que sur les ultras. C’est étonnant de voir toutes ces filles qui n’ont pas peur de se salir.
  • La traversée du fort de Maulde est super. Paysage post apocalyptique des blockhaus défoncés par les allemands en 40, musique grandiloquente, éclairage à la lampe à pétrole dans la longue galerie souterraine de la forteresse Séré de Rivière….
  • Une drache phénoménale sur la fin n’a pas entamé la bonne humeur des participants.
  • Le passage du gué est vraiment sympa avec la fanfare et les spectateurs qui s’amusent.
  • La cohabitation avec les randonneurs sur le même parcours se passe très bien aussi même si c’est souvent assez étroit.
  • La traversée du bistrot avec la tournée du patron pour ceux qui veulent c’est un peu comme la cerise sur le gâteau.
  • Spéciale dédicace au porteur de Joëllette qui m’a traité de grand malade après avoir vu que je portais le tshirt de finisher du 100 kilomètres du trail des Trappistes. Ça m’a fait très plaisir.

En conclusion j’espère que j’aurais l’occasion de revenir à Lecelle pour les prochaines édition de ce trail si convivial.

 

PS : question matos les Mizuno Wave Kien 2 étaient parfaite pour ce trail bucolique. Bonne adhérence dans la gadoue malgré la faible épaisseur des crampons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *