Préparation TDS

Profil-TDS-2015

La TDS, c’est dans moins d’un mois et je commence à flipper grave. J’ai l’impression que le truc n’est pas à ma portée. 120 kilomètres, 7000 mètres de dénivelés positif en seulement 33 heures c’est pas sur du tout que j’y arrive.

Trucs qui me font peur pour la TDS.

  • J’ai déjà plusieurs DNF à mon passif sur des courses surement pas plus dures que la TDS : 12 travaux d’Hercules et 10 peaks.
  • 7000m de dénivelé positif c’est beaucoup plus que ce que j’ai déjà fait (5300m de D+ en 16h44 pour la Maxi Race).
  • 120 kilomètres c’est aussi beaucoup plus que les 104 kilomètres de l’Endurance Trail des Templiers.
  • Je n’ai jamais réussi à atteindre 24 heures de courses en bon état. 33h c’est épouvantable et bien au delà de mes limites connues.
  • J’ai décidé de partir sans bâtons. Tous mes potes me traitent de fou. J’ai lus dans le règlement que les bâtons étaient très fortement recommandés en cas de pluie. Ça m’inquiète.
  • Je suis archi nul dans les descentes et c’est désespérant pour mon pote Manu.
  • Le midi j’ai une colline avec 20m de dénivelé positif pour m’entrainer. 7000m c’est 350 répétitions de la Montagne de Wervicq et ça me semble inhumain.
  • J’ai tout sauf le « pied montagnard » et c’est bien dommage pour une telle épreuve.
  • Je vais partir en Adidas riot 6 alors que j’aurais préféré partir en Cascadia.
  • Les 2 semaines qui précèdent, je vais passer des vacances dans le Béarn à me gaver de foi gras, de gâteaux basque, et de divers digestifs.
  • Je vais partir sans bâtons alors que 99% des gars en prennent sur la TDS. C’est que je ne m’en suis encore jamais servi et que je suis sur que ça va m’encombrer. Il y a aussi un petit côté bravache qui me plait bien dans la tentative sans artifices.

Trucs qui me disent que j’ai ma chance.

  • Cette course est très importante pour moi.
  • Si je ne réussit pas ça je ne vois pas bien comment je vais oser m’aligner au départ de The Spine.
  • Je vais partir seul, à mon rythme, dans les descentes je serais relax.
  • Dans les descentes, je vais me concentrer sur la fluidité, sur la décontraction et je vais oublier la vitesse et la performance. Cela m’a bien réussi à la Maxi Race.
  • Je n’ai pas fait que des DNF cette année (Endurance Trail des Templiers et Maxi Race).
  • Si le génie qui s’est manifesté sur la dernière descente de la Maxi Race se manifeste de nouveau je crois que ça va être très facile.
  • Je sais ce que c’est qu’une barrière horaire et j’ai appris à m’en méfier.
  • Je sais que normalement cette course est à ma portée.
  • La diagonale des Fous se court sans bâtons alors pourquoi pas la TDS ?
  • J’ai besoin des points pour m’inscrire au vrai UTMB.

Un commentaire


  1. Salut Yann !
    Je t’envoies plein de bonnes ondes positives pour ta TDS qui va se passer sous le soleil !
    J’espère que le profil plastifié te sera utile 🙂
    C’est le karma ça, de croiser un type qui fait la TDS alors que j’ai justement ce bout de papier sur moi : ça va donc forcément bien se passer pour toi !
    Bonne course !!!
    Hélène (la femme du téléphérique de la Flégère)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *