Randonnée dans le Pays blanc

Le Pays Blanc c’est le pendant du pays noir où on extrayait le charbon. Dans le Pays Blanc, c’était la pierre bleue que l’on extrayait et la poussière blanche qui provenait de cette extraction a donné ce nom à cette petite zone.

Départ sur un parking de Chercq sur la N502 entre Tournai et Antoing, sur les bords de l’Escaut.

Balade sur une colline artificielle dite des 5 Rocs à, Calonne du non d’une carrière de pierre bleue de Tournai. Cette colline a été crée avec les gravats issus de la tranchée de Bruyelle, aménagée pour le passage du TGV. Superbe vue sur le paysage environnant mêlant univers industriel et vielle église. Château d’Antoing dans le lointain.

Traversée d’une plaine avant de redescendre vers Calonne.

A Calonne, belles maisons de carriers, certaines datent du XVIII ème.

On longe ensuite un bois et une carrière inexploitée avant d’arriver au village de Bruyelle.

Passage par des voyettes dans le village de Bruyelle.

On passe sous le viaduc du TGV. Un panneau ridicule met en abîme le fait que les anciennes carrières de pierre de construction sont devenues des carrières pour la matière première du béton et que le pont sous lequel on passe est lui même en béton.

Ensuite on longe l’Escaut pendant quelques temps. De l’autre coté de l’Escaut des four à chaud impressionnants. Sur l’un d’entre eux une belle villa moderne fait rêver.

On franchit l’Escaut pour aller se balader dans Antoing.

Dans Antoing, très spectaculaire château des princes de Ligne. Ça sent le pognon même si Antoing est un village sinistré avec plein de commerces abandonnés.

A Antoing on découvre un terrain de sport aménagé dans une ancienne carrière surplombée par 2 anciens four à chaud bien conservés.

On quitte Antoing en longeant la carrière Holcim encore en exploitation.

On arrive ensuite au tumulus du trou de Billermont. Il s’agit d’une sépulture daté de 150 ans après Jésus Christ. Probablement celle d’un notable romain. Ne manquez pas l’exploration du caveau, très propre pour un lieu ouvert au public.

Après le trou de Billermont on longe une voie rapide pour atteindre la sucrerie de Fontenoy. On se trouve maintenant sur les lieux de la bataille de Fontenoy. En 1745 plus de 100.000 soldat s’y sont combattus. C’est ici qu’auraient été prononcés les paroles restés célèbre « messieurs les anglais, tirez les premier ».

On longe ensuite le cimetière de Fontenoy avec quelques plaques de marbre commémorant cette bataille.

A Fontenoy, ne pas rater le croix celtique rappelant une sombre affaire de trahison des anglais envers les irlandais et le ralliement d’un bataillon d’irlandais aux français lors de la bataille de Fontenoy.

Ensuite on passe par Vezon qui servit de base à l’armée Anglo/Néerlando/Hanovriens/Autrichiens et vit leur déroute.

Après avoir traversés quelques champs, et passé sous quelques fils de fer barbelés, la ballade se poursuit dans un endroit improbable, il s’agit d’un monotrace bucolique aménagé sur les bords d’une bretelle d’accès à l’autoroute qui relie Tournai à Mons.

On passe ensuite par Gaurain Ramecroix. Sur le bord de la grand route, un bordel nous rappelle que la prostitution n’est pas réglementée de la même façon en Belgique et en France.

On longe ensuite l’insondable carrière de Gaurain. 230 mètres de profondeur quand même.

Traversée d’un plateau avant de redescendre vers l’échangeur autoroutier de Tournai-Vaulx.

Détour vers l’ancienne carrière de la Lapinière. Malheureusement fermée aux visiteurs le jours de mon passage.

Passage le long du cimetière de Vaulx pour atteindre une belle zone sauvage avec un terril assez haut qui permet de surplomber l’Escaut, le château ferme de Quatre Vents AKA Château de Curgies ou Louis XV a dormi pendant la bataille de Fontenoy.

Retour par le même chemin vers Vaulx ou des ruines d’un château du XIV ème valent le détour. Presque aucune information de disponible sur internet sur ce château de Vaulx.

Départ d’une boucle shuntable vers Tournai en passant par la superbe carrière d’Allain. Grotte d’Allain sur la carte. Dans cette petite carrière, une grotte de Lourdes a été aménagée. J’adore ce genre de lieux, hors du temps et tout chargé d’histoire. Un des plus beau coin de cette randonnée.

A la sortie de la grotte d’Allain on peut tomber sur un monument à la gloire d’Herman Planque un roctier qui a été déporté en 1916 par les allemands. Il a toujours refusé le travail qu’on lui demandait de faire et a été ramené à Allain par les Allemands en Avril 1917. Il était dans un état cadavérique et n’a pas mis longtemps à passer l’arme à gauche. Un beau spécimen d’ultra ce gars là.

Ensuite on passe près d’un ancien four à chaux (four l’Estienne) avant de faire une jolie boucle bucolique dans une ancienne carrière. A la sortie de cette carrière un panneau raconte l’histoire d’une des première machines à vapeur installée en Belgique. Cette machine servait à pomper l’eau qui s’accumulait naturellement au fond de la carrière.

Ensuite on découvre d’anciennes murailles de la ville Tournai après avoir longé un énorme silo abandonné (gros potentiel urbex ce truc) le long de l’Escaut.

Petit passage par le quartier des Chaufour (four à chaux du moyen age) à Tournai.

On longe ensuite les sombres murs de la prison de Tournai. J’ai une pensée pour les malheureux prisonniers et prisonnières qui n’ont pas le loisir de randonner dans le Pays Blanc.

Ensuite on longe d’anciennes carrières avant de parcourir la plaine en direction d’un champ d’éoliennes. Si vous vous retournez, beau point de vue sur le mont Saint Aubert. Belle petite chapelle sur le plateau La Croix Morlighem. On est là sur une voie romaine.

Petit passage assez triste sur la N507 avant de longer la carrière Thorn puis découverte du charmant village de Chercq. Autour de l’église cimetière militaire avec des tombes anglaises pour des morts en 1940.

Retour sur les rives de l’Escaut avant de très beaux four à chaux de Saint André dans lesquels on peut pénétrer. Cela me fait penser aux installations minières de Comitini en Sicile.

Et hop là on est arrivé, fin de la randonnée d’environ 50 kilomètres.

 

Le fichier GPX de cette randonnée :


Conde-Sur-L’Escaut (2605E) Saint-Amand-Les-Eaux (2605O)

 

Liens :

Proposition de balades dans les villages de l’entité d’Antoing. Lien.

Une étude passionnante sur le Pays Blanc et sur ses carrières. Lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *