Test sac Salomon Skin Pro 10+3 set

Salomon skin pro 10+3
Salomon skin pro 10+3

J’ai acheté ces hydrabag 2 jours avant la sortie Off La Grande Alliance organisée par la confrérie des horizons. car ma petite ceinture Camelbak avec sa poche à eau, bien pratique pour des sorties longues de préparation marathon mais sans grande capacité pour contenir les truc nécessaires pour un ultra trail (voir ma check list ultra trail).

Caractéristiques du sac.

  • Poche à eau de 1,5 littres
  • Capacité 10 litres extensible à 13 litres.
  • Poids vide 544 grammes.
  • Forme du genre gilet qui se positionne sur le haut du dos.
  • Maintien du sac grâce à deux sangles élastiques (système Twin link) reliant les bretelles à l’avant.
  • Passage du tuyau en dessous des bras.
  • Système de connexion / déconnexion du tuyau qui permet de sortir la poche (appélé plug-n-play chez Salomon).
  • Sifflet pour alerter la population si on dégringole dans un ravin. Ça m’a pas mal rassuré lorsque j’étais au Cameroun avec la crainte d’être attaqué par un serpent dans la brousse.
  • Enveloppe isolante pour la poche à eau (permet de conserver le frais dans la chaleur et le chaud en hiver).
  • Système d’accrochage des bâtons dit « 4D » que je n’ai pas encore testé.
  • 2 poches en mesh à la jonction basse des bretelles avec le sac.

Réglages du sac

Il faut régler les bretelles avec ce sac qui est produit en taille unique. Le système de réglage est basé sur un scratch (ruban agrippant en français) qui permet de régler la longueur des bretelles. Salomon ne donne aucune indication sur la manière de régler les bretelles. J’ai l’impression qu’il faut choisir les bretelles les plus courtes possibles de manière à,ce que le sac se positionne sur le plus possible sur haut du dos tout en restant facilement enfilable. Le bazar est vraiment pénible à régler. Des marques permettent d’ajuster à la même taille les 2 bretelles du sac.

Faites attention à ce que la partie basse de la bretelle passe bien en dessous du tissus noir de la partie haute de la bretelle.

bretelle mal positionnée
bretelle mal positionnée

 

bretelle bien positionnée
bretelle bien positionnée

Astuces (ou mode d’emploi en fait)

  • Pensez à retourner le sac après avoir rempli la poche à eau et aspirez pour évacuer l’air excédentaire. Cela permet d’éviter d’entendre de lancinants « floc floc » pendant la course.
  • Vérifiez bien que l’eau circule après avoir reconnecté le tuyau. Cela se voit mais une petite succion permet de sécuriser la bonne connection. La connection se passe en 2 temps (2 genre de clics) et souvent le tissus se mêle au connecteur et empêche d’atteindre le deuxième clic.
  • Le zip blanc d’ouverture de la poche principale du sac doit plutôt être ouvret par le haut que par un des 2 coté du sac.
  • Le zip noir qui permet de passer de 10 à 13 litres est caché du coté de la connection du tuyau à haut lorsqu’il est fermé.
  • Il y a une toute petite poche mesh sur le coté de la poche de la bretelle droite. Cela permet entre autre d’y loger le sifflet pour éviter qu’il ballote.
  • La poche à eau est à fixer avec la petite sangle bleue à passer dans une sangle noire de l’autre coté du sac.
  • Il faut mordre dans l’embout du tuyau pour que l’eau circule.
  • Quand on tourne la bague de l’embout vers le X, cela ferme le tuyau.
  • Les poches en mesh sur le bas des bretelles sont bien pour stocker des barres (genre mulebar) et des gels. Problème d’accès en course et éventuellement lors de la manipulation qui permet de chasser les bulles d’air dans la poche  eau (tout dégringole).
  • Des sangles élastiques sur le coté du sac permettent de porter à l’extérieur des vêtements qui seront accessibles ou pourront sécher après la pluie.
  • Il est possible d’ajouter des accessoires au sac (poche zippée, poche frontale ou porte bouteille isotherme) même si ces accessoires ne sont pas correctement indiqués par Salomon.

Test sur le terrain.

  • Lors de trail de plusieurs heures au Cameroun, peut-être à cause de la chaleur, le tuyau avait tendance à glisser et à descendre. Cela oblige à tirer dessus pour le remettre en place régulièrement. Pénible quand on est crevé.
  • J’ai aussi utilisé ce sac lors d’une sortie Off de 45 km (la grande alliance) et je l’ai vraiment apprécié. Il n’est vraiment pas « fatiguant » sauf à la fin quand il a fallu que je demande de l’aide à un confrère pour détacher le putain de système « twin link ». Voir mon CR matos Grande Alliance sur ce sujet.

Mon avis sur les trucs très bien.

  • Le sac se fait oublier lorsque on l’a sur le dos.
  • Aucun ballottement du sac.
  • Pas mal de rangements.
  • Ouverture de la poche à eau facilitant le remplissage et le nettoyage.
  • Lorsque le tuyau est bien positionné l’embout est vraiment à portée de la bouche.
  • Système de compression du chargement par des sangles accessible sur le haut des bretelles très efficace.

Trucs à améliorer (message à la R&D de Salomon)

  • Aucune documentation ni mode d’emploi sur le site de Salomon.
  • Le tuyau a tendance à glisser et nécessite d’être remis en place régulièrement dans certaines circonstances.
  • Système de connection du tuyau compliqué et chronophage. Il serai préférable de déplacer le connecteur sur le coté du sac où se passe la connection. Trop de tissus (tissus blanc) à cet endroit.
  • Comme pour la barbe du capitaine haddock on se demande s’il faut passer le tuyau au dessus ou en dessous de la bretelle (en fait en dessous ce n’est pas possible).
  • L’étanchéité des poches arrières pourrait être améliorées (mesh sur la pochette externe, fermetures éclair non étanches).
  • Le code utilisé pour la bague de fermeture du tuyau est à revoir (expliquer  les 3 positions), le X indiqué est strictement invisible à l’usage.
  • à mon avis une version 2 litres serait plus cohérente avec le programme d’utilisation de cet hydrabag.

Un commentaire


  1. Les élastiques de serrage des deux poches placées sur les bretelles peuvent servir à maintenir les soft flasks de 500 ml.
    Il suffit de passer la boucle de serrage autour du goulot et le tour est joué.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *