[Test] bâtons Leki Micro Trail Pro

J’aurais pu me poser la question des bâtons pour mon prochain UTMB car ça ne me plaît pas du tout les bâtons et partir sans bâtons ne m’empêche pas d’arriver comme par exemple lors de ma TDS. Mais en fait la question se trouve tranchée par The Spine. Pour le Spine Challenger de début 2017 je suis parti avec des bâtons sans me poser de questions et comme je vais obligatoirement partir avec des bâtons pour mon prochain full Spine je vais profiter de cet UTMB pour améliorer ma technique d’utilisation des bâtons.

Mes questions initiales pour choisir mes bâtons.

Télescopiques ou pliables ?

Manu m’avait prêté des vieux bâtons télescopiques en alu que je lui ai rendu complètement explosés. Mais le cafouillage du réglage de ces bâtons télescopiques ne m’a pas plus du tout. Si on serre trop le mécanisme peut se coincer. Si on ne sert pas assez on peut se retrouver avec un bâton plus court que l’autre à l’arrivée et ça c’est pas cool du tout. Donc sans hésitation il me faut des bâtons pliables.

Aluminium ou carbone ?

Le prix ne faisant pas partie de mes critères de base le seul inconvénient des bâtons en carbone est leur fragilité. Sur ce point là il s’avère que mes potes Manu, Ben et Simon sont tous en carbone et donc cela répond à cette question.

Guidetti.

C’est le seul fabricant français de bâtons que je connaisse et ça compte beaucoup pour moi. S’ils faisaient des bâtons 3 brins je n’aurais pas hésité une minute mais malheureusement dans le genre pliables ils ne font que des 2 brins et j’ai peur que ce soit trop encombrant.

Black Diamond ou Leki ?

Ben et Simon ont des Black Diamond dont ils sont très content mais après avoir pris quelques renseignements le système de pliage déploiement a l’air moins pratique que celui des Lekis. L’aspect pratique est majeur pour moi. Je veux pouvoir ranger mes bâtons sans difficultés et c’est un critère incontournable même si je suis presque sûr qu’une fois sortis je ne les replierais plus.

Des bâtons sans dragonne ?

J’ai repéré, lors de la TDS que certains utilisaient des bâtons avec une très longue poignée. Ça a l’air très bien pour choisir un bâton long ou court en course selon que l’on monte ou que l’on descende. Le problème est que d’une part je ne connais personne qui utilise ce genre de matériel et d’autre part le fait d’avoir un gantelet m’a été tant vanté par Manu que ce saut dans l’inconnu me fait peur.

Dragonne ou gantelet ?

Manu ne jure que par les gantelets des Lekis. Ça permet d’après lui d’appuyer sur ses bâtons en relâchant les mains. Un must si on le suit.

Autres questions que je me suis posées encore ensuite.

C’est quoi les bâtons blancs du premier du TOR 2017 ?

Je ne sais pas si c’est le gagnant final mais à un moment le leader utilisait des bâtons particuliers. Ils semblaient assez court et surtout la poignée était légèrement pas dans l’axe du bâton. Sans dragonne apparemment. Le gars avait l’air très à l’aise avec ces bâtons.

Et les bâtons TSL alors ?

Il n’y a pas que Guidetti qui fabrique des bâtons en France, apparemment, une partie de la production de la marque TSL est made in France. Ils ont un système d’accroche de dragonne magnétique qui est peut-être pas mal mais si j’avais su que cette marque existait j’aurais sûrement essayé leur modèle carbone 3 brins avec poignée en liège que je n’arrive pas à trouver sur leur site.

 

Finalement je choisis les Leki Micro Trail Pro.

Je les ai trouvé chez un autre Manu, celui d’Horizon Nature à Villeneuve d’Asq.

Description des Leki Micro Trail Pro.

  • Poignée en liège qui se prolonge assez bas.
  • Système de gantelets à la place des dragonnes traditionnelles. On peut détacher facilement les bâtons des gantelets avec un ingénieux système de clips que l’on peut manipuler d’une seule main.
  • Très belle construction avec des bagues en aluminium pour renforcer les jonctions entre les brins.
  • Déploiement très facile avec un tube qui coulisse dans la poignée et vient bloquer le bâton avec un petit cliquet en aluminium.
  • Pliage super facile, il suffit d’appuyer sur le petit loquet en aluminium pour se retrouver avec les 3 brins désolidarisés.
  • Pointe dans un métal très dur. Genre titane ? Un patin en caoutchouc existe en option pour rendre plus silencieux l’utilisation des Micro Trail Pro.

Ce qui ne me plaît pas trop.

  • Couleur rouge clinquante. Genre tu m’as vu avec mes Lekis ? Ça sent le style allemand à plein nez. Genre grosse berline du gars qui a réussi sa vie. Je n’aime pas.
  • Le carbone ça ne résiste pas du tout à la flexion et j’ai très peur de casser mes bâtons en pleine course.
  • Fabriqués en Tchéquie. Je regrette vraiment de ne pas courir avec des bâtons made in France.

Test sur le terrain

Premier test au mont Saint Aubert.

Le lendemain de mon achat je me suis fait une petite sortie de préparation UTMB avec 1000m de D+ au mont Saint Aubert.

Voici quelques observations suite à ce test.

  • Le système des patins en caoutchouc n’est pas fait pour les coureurs. J’ai perdu un de ces patin dès la première montée du Saint Aubert.
  • Pliage et dépliage super facile. Vraiment pas prise de tête. J’aime beaucoup.
  • Grande rigidité des bâtons. C’est très agréable que ça ne bouge pas.
  • Désengagement très facile d’une main des gantelets. J’ai juste un petit problème avec l’un des loquet de l’un des bâtons. Quelque foi ça va tout seul avec le pouce et quelques fois les 2 mains n’y suffisent pas. Il faut se servir d’un cailloux ou d’un mur pour détacher le bâton. Peut-être que ça va se roder et s’arranger avec le temps ?

10 jours de randonnée dans les Écrins

  • Problème avec le cliquet de blocage d’un des bâtons. Il est resté enfoncé ce qui fait que le bâton s’est démantibulé.
  • Grosse patine de la peinture dans les pierriers des Écrins.
  • Au moins une fois j’ai oublié mes bâtons lors d’une halte.

170 kilomètres de l’UTMB

Je suis parti avec les Leki accrochés sur mon sac Raidlight Olmo Ultra Vest 12L et je ne les ai déployé qu’au 100° kilomètres, à la sortie d’Arnouvaz et avant la montée vers Grand Col Ferret.

Voici quelques observations sur cette expérience :

  • Énormément de gars courent l’UTMB avec des bâtons Leki. Pas forcément les Micro Trail Pro.
  • J’ai vu au moins 2 gars galérer avec leurs bâtons Black Diamond, un des gars m’a semblé avoir eu sa poignée qui se démanchait.
  • J’ai perdu les 2 gantelets Leki sur l’UTMB. Je suis ne suis vraiment pas doué.
  • J’aurai peut être du les sortir plus tôt mais ça aura été un bon « talking point » sur le début de l’UTMB. Presque personne ne s’amuse sans bâtons sur l’UTMB (à part Kilian, moi et quelques autres…).

Questions de l’utilisation de ces bâtons sur The Spine.

J’ai utilisé les Leki Trail Pro sur l’UTMB avec l’idée de ls utiliser ensuite sur The Spine en 2018.

Juste après l’UTMB je me pose des nouvelles questions

  • D’une part Manu m’a dit que pour The Spine il cherchait des Leki à dragonne, sans gantelet car le gantelet ne fonctionne pas bien avec ses moufles. On pourrait essayer ce coudre solidement des anneaux en dyneema dans le creux du pouces de nos gants mais c’est un peu compliqué et pas d’une solidité certaine.
  • En lisant le compte rendu d’Eoin, le gagnant du Spine de 2016, j’ai vu qu’il utilisait des bâtons sans dragonne car il considère que la dragonne est dangereuse en cas de chute. Manu me confirme que c’est très dangereux. Grosse perplexité chez l’auteur de ces lignes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *