[test] Brooks Cascadia 11

 

Ça fait maintenant quelques années que les Cascadia sont mes chaussures préférées pour les ultra. Pour Manu c’est pareil, il leur est fidèle depuis les Cascadia 5. On a profité de l’avion de retour de The Spine pour partager notre avis sur les Cascadia 11.

Ce qu’on aime bien en général avec les Cascadia.

  • Chaussant très très confortable.
  • Bon maintien du pied.
  • Déroulé de la foulée.
  • Relative souplesse.
  • Semelle tout terrain. On peut sans doute trouver mieux par exemple pour la gadoue mais peu d’ultras se courent 100% dans la gadoue.
  • Amorti pas du tout minimaliste parfait pour l’ultra.
  • Chaussure neutres, pas de support de pronation.

Inconvénients.

  • Pour Manu le pivot n’est pas une affaire après 80 kilomètres ça tape et lui il les rogne un peu avec un cutter.
  • Solidité décevante depuis quelques années.

Petit historique

  • Les Cascadia 8 utilisaient une gomme fragile et la semelle était très abîmée après un ultra en montagne.
  • Les Cascadia 10 avaient un énorme défaut : la fragilité du mesh à l’avant du pied. Certaines pompes étaient explosées avant même d’avoir parcourues 200 kilomètres.

Les Cascadia 11.

Pour les Cascadia 11, Brooks a conservé le même type de système à l’avant de la chaussure avec un mesh différent ( dans le genre des Adidas Supernova Riot 6) et un changement dans la disposition de l’enduction de renfort sans doute en polyuréthane.

Le laçage a été complètement revu sur les Cascadia 11. On peut maintenant régler la tension des lacets sur 3 zones (avant du pied, coup de pied et haut du pied). Manu adore et dit que c’est bien normal d’avoir un système de laçage évolué sur des pompes aussi chères mais moi je suis moins fan. Je préfère lacer mes chaussures de manière assez lâche et que la tension soit molle sur tout le pied. Les lacets sont au moins 10 centimètres trop court à mon avis. Le dernier trou de laçage est inexploitable avec des lacets aussi courts.

Autres changements.

  • Matière de la semelle. On dirait que la gomme est moins tendre. C’est peut-être subjectif.
  • Le moule de la semelle n’a pas changé d’un iota.
  • Hauteur de la tige strictement identique.
  • Mesh latéral qui soutient la languette. C’est très bien pour Manu. Pour moi c’est juste un peu embêtant quand on chausse les Cascadia.
  • Renfort baignoire qui fait le tour de la chaussure sur environ 1,5 centimètre de hauteur. en regardant bien c’est plus où moins là aussi sur les Cascadia 10. La continuité n’est pas assurée sur l’arrière et ce n’est pas du tout idiot pour évacuer l’eau quand elle est quand même entrée d’une manière ou d’une autre.

Test sur le terrain des Brooks Cascadia 11.

Les 35 premiers kilomètres de la Spine Race.

  • Chaussures très agréables à porter, même avec un sac de plus de 10 kilo sur le dos.
  • J’ai plusieurs fois failli les perdre dans des tourbières à cause des lacets trop court et de l’impossibilité d’utiliser les derniers trou de laçage.
  • L’eau s’évacue bien après avoir mis les pieds dans de multiples flaques d’eau, je n’ai jamais entendu floc floc pendant 10 minutes le temps que l’eau se barre. Je préfère quand même le système des Cascadia 8 ou 9 avec des sabords pour bien évacuer la flotte.
  • J’ai abandonné après 35 kilomètres ce jour là mais je pense que je n’aurais pas eu de problèmes avec ces Cascadia 11.
  • Si je peut faire l’UTMB en 2016, ce seront les chaussures que je vais choisir, sans hésiter du tout.
  • Pour Manu, le pare pierre est bien. Pas de problèmes sur le Pennine Way qui est souvent bien caillouteux.

Défauts constatés.

  • Pour moi 35 km de The Spine et pour les 110 miles de Manu la remontée de la semelle sur le bout du pied a déjà commencé à se décoller. Pour Manu serait mieux que ce soit cousu et c’est même un scandale sur des chaussures aussi chères. La colle c’est toujours moins costaud que les coutures. Les Cascadia 9 étaient cousues.
  • Après une inspection en profondeur, Manu a repéré une déchirure de 4 centimètres de longueur au niveau du petit orteil. Après juste les 170 kilomètres de The Spine c’est quand même embêtant.
  • Suite à cette histoire j’ai bien inspecté mon mesh et j’ai découvert quelques micro déchirures au niveau de l’orteil du pied droit. Après 100km de rando / course, ça s’annonce moyen…

Conclusion du test The Spine des Brooks Cascadia 11.

  • Des chaussures polyvalentes pas du tout typé boue.
  • Ce serait bien des lacets plus longs qui permettent d’utiliser les derniers trous de la chaussure.
  • Les crampons sont trop faibles à l’arrière. Il faudrait des crampons un peu plus épais et agressifs.
  • Finalement Manu n’a pas regretté de les avoir porté pendant The Spine mais ses petits défauts lui donnent quand même envie d’aller voir ailleurs chez La Sportiva ou chez Inov8 en particulier. Ça c’était avant qu’il aille les reporter pour déchirure prématurée du mesh…

6 commentaires


  1. bonjour, bientôt un petit récit de the SpineRace ?

    Répondre

  2. Je confirme: trou au niveau du petit orteil au bout de 250km. Vraiment dommage pour le prix. Je vais voir le sav…

    Répondre

  3. Hello,

    Le SAV Brooks est cool. J’ai eu le problème que vous mentionnez sur mes cascadia 10, ils m’ont fait un échange, j’ai pris des Pure grit.
    Avec le recul, j’aurais du prendre des cascadia 11, car le drop est vraiment trop faible pour moi sur les Pure grit, bien que ca soit de bonnes chaussures plutôt solide.
    Je vais donc reprendre des 11 pour le trail et les entrainements LD.

    Mathieu

    Répondre

    1. Bonjour,

      J’ai eu 2 paires de cascadia 10 : changé car déchirure prématuré du mesh, on m’a donc filé des cascadia 11… Et au bout d’un peu plus de km environ 300km, la même chose. Je suis super déçue, parce qu’à par cela j’avais trouvé mes chaussures. Mais je ne veux pas retenté l’aventure une 4 ème fois… Je ne sais plus trop quoi prendre pour le coup….

      Répondre

  4. Bonjour à tous…

    Je vois que nous avons tous le même problème avec les » cascadia 10″ (mesh déchiré après la maxi race 80 kms ! )pour le prix c’est scandaleux ! échange quand même avec des 11 mais bon ?! apparemment un peu fragile aussi ?on verra bien. Par contre j’ai essayé des « xt6 KALENJI  » ..et ben !! pour moi ,vu le prix,elles sont génial /r.a.s.
    ! solide,confortable, super accroche,range lacets,…comme tout le matos kalenji ,je suis très content! faut dire c’qui est !!!!

    Répondre

    1. Bonjour à tous,
      J utilisé les cascadia 11 depuis 6 mois , 500 km en trail , jamais de route,(jamais lavée non plus)
      Aucun problème de solidité ou d usure.J’ai voulu mettre en route une deuxième paire et me suis laissé influencer chez Décathlon pour essayer le xt6 .elles ont lâchée au km30 déchirée au plis de l avant pied,je n ai pas ressenti le même maintient à l avant ai eu trop chaud au pied .Il fais reconnaître qu’elle on une meilleure accroche et meilleur amorti du talon.Je les ai rendu (merci Décathlon )Plus confidence Je reprend des Cascadia .

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *