[Test] chargeur de batterie 18650 XTAR VC2S

XTAR VC2S
XTAR VC2S

Entre mes frontales à batteries 18650 et mes vapoteuses, je suis envahi de batteries 18650. Pour aucune de ces batteries, je ne sais où elle en est dans son vieillissement. Peut-être qu’il y en a qui sont cramées, pour une vapoteuse ou une sortie d’entraînement ce n’est pas bien grave, mais quand on a besoin d’une longue période d’éclairage (genre 7 nuits d’affilée pour The Spine ou le Legends), autant ne pas partir avec des batteries en fin de vie.

C’est la raison principale de ma décision d’achat de ce chargeur XTAR VC2S. On peut avoir un genre de diagnostique des batteries (voltage, résistance interne, capacité…), je ne sais pas encore quand considérer qu’une batterie est foutue mais cela devrait m’y aider.

Ce chargeur est aussi muni de la fonction power bank. Pour de la randonnée, cela ne me semble pas être le chargeur génial. Trop lourd, trop encombrant. J’espère que le Nitecore F2, 2 fois plus léger (47 grammes vs 115 grammes) va fonctionner avec mon panneau solaire Forclaz.

Caractéristiques XTAR VC2S

  • Alimentation micro USB (USB-C ou USB 3.0 comme pour le Nitecore F2 aurait été mieux non ?).
  • Fonction powerbank (flexbank) possible mais pas terrible pour la rando vu le poids
  • Adaptés à de très nombreux types de batteries rechargeables
    * 3.6V / 3.7V Li-ion /IMR/INR/ICR – 10440 – 14500 – 14650 – 16340 – 17335 – 17500 – 17670 – 18350 – 18490 – 18500 – 18650 – 18700 – 20700 – 21700 – 22650 – 25500 – 26650
    * 1.2V Ni-MH/Ni-CD – AAAA – AAA – AA – A – SC – C
    * Ne fonctionne pas avec les batteries protégées 20700 et 21700
  • Entrée 5V 2.1A
  • Sortie 5V 1A
  • En cas de connection au secteur, chargement directement de ce qui est branché sur la sortie de la powerbank sans passer par la batterie.
  • D’après review et test de HKJ, la fonction power bank est stoppée après 40 secondes si la charge passe sous 220mAh. Cela explique sans doute pourquoi il est difficile de trouver une power bank qui recharge complètement ma Suunto 9. Le seul moyen est de charger en même temps un autre appareil.

Test du XTAR CV2S

Il ne s’agit pas de tests très sérieux que je vais faire ici, acceptez donc l’ingénuité du béotien, de celui qui n’y connaît rien.

Je m’attendais que les différents affichages du XTAR VC2S allaient m’indiquer simplement un truc du genre la puissance de mes accus avec pour un accu donné pour 3500 mAh une valeur comme 3330 mAh ou 3650 mAh et que j’allais pouvoir en déduire le vieillissement de ma batterie 18650. On dirait qu’il n’en est rien.

En cliquant sur l’unique bouton du XTAR VC2S on circule entre 3 valeurs quand on l’utilise comme chargeur.

  • CAP : il s’agit de la capacité en mAh de la batterie. La valeur affiché ne correspond à rien si on ne fait pas une lecture après avoir chargé un accu complètement déchargé. Cet affichage n’est pas extrêmement fiable. Pour la même batterie, déchargée et rechargée dans les mêmes conditions je n’ai pas les mêmes valeurs d’un jour à l’autre. Quelque fois aussi cela affiche des valeurs ridiculement basses après une charge complète.
  • CCR: Courant de charge en temps réel. Pas vraiment un indicateur du vieillissement d’une batterie.
  • IR : résistance interne de la batterie. Le manuel indique que cette résistance est mal calculée lorsque la batterie est complètement chargée ou que le courant de charge est inférieur à 700 mAh.

Note sur la résistance interne

L’IR (résistance interne), est un indicateur de vieillissement. J’ai trouvé ça dans un post sur un forum :

  • 75-150mOhm 3.6V Excellent
  • 150-250mOhm 3.6V Good
  • 250-350mOhm 3.6V Marginal
  • 350-500mOhm 3.6V Poor
  • Above 500mOhm 3.6V Fail

Cela me pose un problème, les affichages du XTAR VC2S sont très nettement en dessous de ces valeur, pour mes batteries neuves ou déjà un peu utilisées la plus basse valeur que j’ai trouvé est 28 mOhms pour une VTC5 et la valeur maximale est 60 mOhms pour une XTAR 3500 neuve.

Conclusion, mon avis :

Pour ma part, je trouve que ce chargeur / testeur de batteries 18650 est assez intéressant. La connaissance de la résistance interne des batteries permet de juger de leur vieillissement et la possibilité (assez fastidieuse, il faut veiller à mettre en charge une batterie complètement déchargée et ça ne fonctionne pas toujours) de connaître la capacité d’un accu est intéressante aussi.

Annexes

Dans la review de CandlePowerForums, un message intéressant sur l’utilisation de ce chargeur avec un panneau solaire. il aurait l’avantage de charger à 1A quand il y a plein de soleil, à descendre à 0.5a quand il y a moins de soleil, et à remonter à 1A si le soleil revient. C’est cette capacité à remonter à 1A qui serait particulière et intéressante. Malheureusement, vu le poids du bazar, je crois que ce n’est pas le bon truc à emporter en randonnée.

Un autre usage intéressant de ce chargeur est que, comme il indique l’ampérage du courant reçu, il permet de voir quel est l’ampérage de sortie d’une source USB. Je me pose des questions par exemple sur la prise USB de ma voiture, je vais pouvoir voir quel est son ampérage en fonction « alimentation ». Cela va aussi me permettre de faire le tri dans mes prise murales de chargeur USB. Pour les appareils que l’on recharge la nuit, une petite puissance est probablement à préférer (augmentation de la durée de vie des batteries), dans certains cas où on est pressé (arrêt dans un café en rando par exemple) une prise chargeur avec un fort ampérage de sortie est préférable pour être efficace.

Remarque, pour tester une batterie 18650 il y a aussi la « technique de Lolo » : charger la batterie à fond, la mettre dans un appareil et voir combien de temps l’appareil tient « à fond ». C’est simple et efficace mais c’est aussi un petit peu fastidieux et inadapté si on a plein de batteries 18650 dans ses tiroirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.