[Test] Chaussettes Icebreaker Merino Run+ Mini Light Cushion

J’ai trouvé ces chaussettes dans un magasin en face de la cathédrale de Clermont Ferrand. Le vendeur m’a dit que c’était l’idéal pour gérer la transpiration des pieds. Comme je suis déjà un grand adepte des t-shirt manche longue en mérinos j’ai cédé à cette petite tentation.

  • La composition n’est pas 100% laine mérinos. Il y a 35% de nylon et 2% d’élasthane. Elles sont garanties à vie. Je ne sais pas ce que ça veut dire pour des chaussettes. Je vais garder le ticket de caisse en tout cas.
  • Elles ne taillent pas très grand. J’espère qu’elles ne vont pas rétrécir au lavage.
  • Le talon et la zone des orteils sont renforcés. La texture de ces zones renforcées ressemble à celle de serviette éponge. On sent que talons et orteils glissent bien là dedans. C’est bizarre, il faudra voir à l’usage.

Mini indique d’après ce que j’ai compris la hauteur de la chaussette chez Icebreaker. Pour moi cette hauteur st trop basse. La chaussette ne couvre pas la malléole et c’est quand même une petite protection qui peut être utile en particulier quand on utilise des bâtons. Voici les autres options d’après ce que j’ai compris :

  • Micro : ne ressort pas de la chaussure
  • Mini : malléole
  • Crew : bas du mollet
  • Mid calf : mi mollet
  • Over the calf : au dessus du mollet

Light Cushion indique probablement l’épaisseur des chaussettes (les autres options chez Icebreaker sont Ultralight, Medium et Heavy). Medium et Heavy ne sont pas recommandés pour la course à pied. Je ne sais pas si ce ne serait pas à envisager quand même pour the Spine.

Test chaussettes Icebreaker Run+

J’ai utilisé ces chaussettes lors d’une randonnée  autour du Vieux Chaillol.

  • Pas de problème de calage du talon. Pas comme les chaussettes Salomon Speedcross. La taille est bonne et les chaussettes peu extensibles dans le sens de la longueur. J’ai du une seule fois en repositionner une qui faisait un petit pli au niveau du talon.
  • Séchage ultra rapide. Lavée le soir et sèches le matin.

Retour après l’UTMB 169 kilomètres en 45 heures.

En un mot ces chaussettes sont géniales.

  • Il a fait assez froid, -9° annoncé aux col et certains se sont plains d’avoir froid au pieds. Moi avec mes chaussettes Icebreaker je n’ai pas eu froid du tout.
  • L’épaisseur des chaussettes est parfaite. Ni trop ni trop peu. Aucune ampoule ni aucune impression de frottement après 45 heures d’utilisation
  • Même quand on a les pieds trempés impression de chaleur agréable.
  • Je n’avais qu’une paire de chaussettes Icebreaker Mérinos alors à Courmayeur j’ai décidé de remettre les même après avoir réenduit mes pieds de crème NOK.
  • Troué au niveau du gros orteil mais c’est acceptable de mon point de vue vu la durée totale de l’effort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *