Test cuissard compressif Errea ERGO Active Tense

Errea active tense ergo
Errea active tense ergo

Quand on courre un peu avec un dossard, on se retrouve avec une collection de T-shirts techniques à ne plus savoir qu’en faire mais pour ce qui est des cuissards (je ne porte que ça, été comme hiver, pour éviter les frottements) on est obligé de passer à la caisse.
Dans ma collection j’ai déjà testé le cuissard Booster et le cuissard Skin A200.

Voici donc le test du cuissard compressif Errea ERGO active Tense qui semble avoir été inspiré par la mode actuelle des K-tape.


Argumentaire commercial et marketing:

  • Amélioration des performances sportives
  • Réduction des risques de blessures des membres inférieurs.
  • Amélioration de la stabilité et du maintien.
  • Textile non toxique respectant le label  Öko-tex standard 100
  • Exosquelette en résine naturelle
  • Anallergique
  • Traitement antibactérien
  • Made in Italy
  • 91% polyamide  – 9% elastahane

Conseils de mise en place.

Errea active tense ergo placement

  1. Positionnez le ligne verte (repère 1) le long du muscle vaste latéral.
  2. Placez la couture et la résine le long du muscle semi-tendineux (je vous laisse découvrir de quoi il s’agit…)
  3. Placez la bande horizontale en dessous de la fesse (muscle grand glutéal ou grand fessier)

Comme l’indique bien ce mode d’emploi, il faut avoir fait médecine (et se souvenir de tous les noms des muscles de la cuisse) pour bien installer ce cuissard.

 

Remarques de déballage / enfilage.

  • Blanc et vert, il faut aimer, cela ne passe pas vraiment inaperçu. On imagine que seuls les italiens peuvent commettre un cuissard pareil. Notez qu’il existe aussi en blanc et bleu et en noir et jaune et qu’il est peut-être plus à considérer comme un sous vêtement que comme un cuissard habituel.
  • Quasiment transparent. Pas très malin pour l’entre jambe.
  • Assez difficile à enfiler, on a du mal à voir où se placent les bandes (surtout au début).
  • Pas très compressif (en tout cas beaucoup moins que le cuissard Booster et moins aussi que le Skin A200).
  • Risque de frottement au niveau des parties génitales masculines. Je ne le conseille pas pour des sorties de plus de 4 heures. Préférer le Skin A200 dans ce cas.
  • Monte très haut avec un maintien assez lâche au niveau de la ceinture.

Test en sortie et avis final.

En fait très agréable à porter. Il se fait complètement oublier sauf que les frottements pressentis à l’enfilage au niveau de l’entre jambe  sont tout à fait inquiétant en absence de crème NOK si on se projette sur la durée d’un ultra ou même d’un marathon.

Si vous arriver à en trouver un en solde, c’est un cuissard parfait pour l’entrainement.

A voir

Résistance au lavage et vieillissement.

Liens

  • Sur ces produits, voir aussi l’avis de Running café : de bonnes idées mal exploitées.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.