[Test] Gants étanches Salomon Propeller long M

Salomon Propeller
Gants Salomon Propeller

J’ai déjà 2 paires de gants étanches, les Camp G Hot Dry et les Eider Alpenglow. Les Camp sont bien mais ne remontent pas assez pour se glisser sous les manches d’une veste, les Eider sont longs mais la manchette est très encombrante et ne se glisse pas facilement sous les manches d’une veste. De toute façon avoir plusieurs paires de gants dans son sac délestage pour une course comme The Spine ou le Legends 500 est une bonne idée, rien de plus agréable que de remplacer des gants détrempés par des nouveaux gants bien secs.

Ces gants Salomon Propeller m’ont bien plus :

  • Paume en cuir, costaud pour serrer les bâtons
  • Système plus simple que les Eider pour les manchons. Il n’y a qu’un serrage par tanka que l’on peut régler une fois pour toute pour que les gants soient facile à enfiler et à glisser sous les manches. Indispensable en cas de forte pluie soutenue.
  • Isolation en Thermolite (un genre de polaire). Probablement moins chauds que les Alpenglow mais j’ai souvent eu trop chaud avec ces derniers.
  • Étanchéité par membrane AdvancedSkin Dry de Salomon que je n’ai pas encore testé.
  • Pas de lanière en scratch comme sur les Alpenglow, plutôt bien pour l’usage course à pied.
  • Leash mieux foutu que celui des Camp et aussi bien que celui des Eider. C’est vraiment utile cette dragonne pour ne pas perdre ses gants quand on doit les retirer quelques secondes ou minutes.
  • Poids 105 grammes en version XXL, beaucoup plus léger que les autres.

Test

C’est la fin de l’hiver lorsque j’acris cet article, il va falloir un petit peu de temps pour que je complète ce brouillon de test.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.