[Test] Hoka OneOne Mafate Speed

Hoka Mafate Speed
Hoka Mafate Speed

J’étais parti acheter les Cascadia 9 chez off course à Lille. Ils les avaient dans ma pointure habituelle mais le gars a trouvé que ce serait mieux que je les prenne avec une demi pointure de plus. Comme il n’avait pas cette taille en stock, il m’a présenté les Saucony Xodus qui ont l’air pas mal, bien solide, mais beaucoup trop fermes pour moi.

J’ai ensuite essayé les Hoka OneOne Mafate Speed juste pour voir car ce genre de chaussures maximales ne sont à priori pas ma tasse de thé, trop loin de l’approche minimaliste que j’essaie d’adopter. Mais comme mon échec en Speedcross lors de la dernière Sparnatrail avait pas mal entamé mes convictions minimalistes pour l’ultra, j’étais mûr pour accepter le discours du vendeur.

Voici donc les arguments qui m’ont convaincus dans le magasin.

  • Chaussure permettant une réception sur l’avant pied grâce au drop assez faible de 5mm.
  • Permet de foncer dans les descentes sans se préoccuper d’atterrir sur le talon.
  • Aucun échauffement à attendre sur les ultras roulants.
  • Pas de sensations de se retrouver sur des échasses malgré les 5 centimètres d’épaisseur de la semelle.
  • J’avais lu le cr d’un gars qui avait couru l’Ultra Tour du Mont Fuji en Hoka et il avait l’air de dire qu’il n’y a rien de mieux pour l’ultra.
  • Crampons de bon aloi, bien plus conséquents que ceux des Cascadia même s’ils sont loin d’égaler ceux des Speedcross.
  • Les Hokas Mafate Speed sont censées pouvoir faire 1000 bornes d’après le vendeur.
  • Pas besoin de les rôder car construction sans coutures. Ça tombe bien parce que je dois faire 60 kilomètres le lendemain avec la confrérie.
  • Système de crampons qui ont l’air de convenir autant pour la boue, le bitume et les sols durs.
  • Bon système de laçage et bon système de rangement des lacets. Impression à confirmer.
  • Très bonnes sensations pour ce qui est du déroulé de la foulée.
  • Les Mafate speed ont l’air d’être très lourdes mais en fait elles sont assez légères.

Trucs qui ne m’ont pas trop rassurés dans le magasin.

  • Durée de vie limitée si on s’en sert dans les montagnes caillouteuses.
  • Coupent toute perception du terrain. La proprioception n’est pas le fort des Hokas.
  • Les pompes les plus chères que j’ai jamais acheté : 170 €. C’est exorbitant non ?

Test sur le terrain

Premier test – 60 kilomètre en Off

Donc dès le lendemain matin 8h j’étais à Albert pour la sortie Poppy tour de la confrérie.

  • Avant d’y arriver j’ai failli me croquer le pied dans le caniveau en approchant de ma voiture. Les Hokas Mafate Speed sont vraiment instables.
  • Pour une raison qui m’échappe, j’ai déjà l’impression que ces Hoka Oneone ne sont pas pour moi.
  • Déroulé de la foulée agréable mais pas vraiment supérieur à celui des Cascadia.
  • Pas mal d’instabilité latérale malgré la largeur de la semelle. Il faut avoir des bonnes chevilles pour utiliser les Hokas.
  • L’arrière de la chaussure monte très haut. Cela maintien la cheville. On dirait une mesure pour compenser l’instabilité de la semelle. Je n’aime pas trop.
  • Système de rangement des lacets efficace et pratique si on veut rapidement changer la tension du laçage.
  • Aucune ampoules sur un 60 kilomètres de rodage.
  • Sur la fin de la sortie mes talons me faisaient de nouveau mal. L’amorti ne soigne pas les pieds blessés.
  • 2 jours après douleurs dans le talon et surtout sur l’intérieur de la cheville. Je crois que c’est à cause de l’instabilité des Hokas.
  • Contrairement à ce que prétendait le vendeur ces pompes ne m’ont pas donné plus de confiance dans les descentes.
  • Bonne accroche dans la gadoue.
  • Je n’ai pas eu spécialement eu l’impression que les Mafate encourageaient une foulée avec réception sur l’avant pied. L’effacement de la proprioception n’aide pas de ce point de vue là.
  • Malheureusement ma paire de Hoka était affublée d’un défaut rédhibitoire : à chaque atterrissage du pied gauche nous avions, moi et mes compagnons d’infortune, droit à un sacré bruit de genre « couic ». C’est lancinant et très pénible à la longue.

Conclusion de ce premier test.

Ces Hokaoneone Mafate Speed ne sont pas pour moi. Je vais essayer de les échanger contre des Cascadia 9.
Seconde sortie de test bitume à Wervicq.

Plutôt du bitume à midi avec quelques collègues. Bonnes sensations avec les Hoka. Bizarrement aucun bruit particulier.

Troisième sortie de test – la montagne de Wervicq.

Très surpris par cette disparition du bruit bizarre, je fais une nouvelle sortie, tout seul dans le bois de Wervicq. Pour tester si ce bruit ne serait pas lié à des semelles gorgées d’eau, je ne rate aucune flaque pendant ce test et bingo : mes Hokas one one Mafate Speed se remettent à couiner. Cela dit bon comportement dans la descente la plus abrupte du bois de la montagne de Wervicq.

Je reporte mes pompes chez Off Course pour un échange. Ils préfèrent contacter le SAV Hoka avant de me changer mes pompes. Je vais en profiter pour approfondir mon test lors de l’Origole la semaine suivante.

4° sortie de test avec Manu sur le Kemmel

Les Hokas Mafate Speed ne m’y ont pas surpris. Agréables pour des petites sorties. Je trouve que la plante de mes pieds y chauffent trop. Peut-être qu’elles sont trop grande pour moi et qu’il y a trop de frottements sous le pied ?

5° Sortie de test – 86 kilomètres de l’Origole.

Pour cette course, je savais déjà que cela aurait été préférable pour moi de partir en Cascadia mais comme mon dossier est en cours au SAV, la boutique m’a laissé poursuivre mes test des Hokas. Voici quelques avis suite à ce cinquième test :

  • Aucun problème particulier dans la gadoue. Je les classe parmi les pompes accrocheuses.
  • Le coté échasse est très fatiguant à la longue.
  • Pompes « nulles » dans les dévers. La malléole interne frotte contre le rebord de la chaussure. A l’Origole, après des dizaines de kilomètres de dévers, je ne vous raconte pas la douleur.
  • Pas rassurantes dans les descentes « techniques ».
  • Finalement pas d’ampoules mais pieds « brulants » pendant les 30 derniers kilomètres.

Quelques commentaires de Benoit.

Il y a dans mon club de trail un fan de Hoka et voici quelques mot sur son avis sur les Mafate Speed.

  • Il a d’abord été très surpris que j’ai craqué pour ces pompes car elles ne sont pas du tout minimalistes.
  • Pour la gomme des Mafate Speed est beaucoup plus dure que celle des autres Hokas.
  • L’histoire du frottement de la malléole est connu est certains découpent le bord de leur chaussures pour éviter ce problème.

4 commentaires


  1. Salut Yann,
    T’exagères de dire qu’il y a 5cm de semelle, c’est seulement 3,5cm sous le talon !!! :o)
    Plus sérieusement, le drop c’est 4mm et par rapport aux Hoka Stinson que j’aie en permanence avec 6mm, je vois clairement la différence.
    La semelle des Speed est plus rigide et ça doit rendre le faible drop beaucoup « visible ».
    Pour l’instant, je n’ai jamais allongé la distance avec (23km max).
    a+
    Ben

    Répondre

  2. bonjour
    Moi j’ai des mafate 3 et blessures au niveau de la malléole que j’ai réglé avec des protections de cheville .par contre je voulais savoir si l amortie de la cascada 10 et un équivalent de la hoka

    Répondre

  3. Premiere fois que j’achetais des chaussures de trail, j’ai pris des HOKA MAFATE, recommandé par le vendeur pour des chaussures de trail montagne.
    Première sortie un trail de 11 km j’ai trouvé la chaussure agréable avec une bonne accroche, 2e sortie en montagne pour marcher sur pente soutenue: à la descente les 2 malléoles bléssées et les chaussures abimées crampons qui commencent à se détacher. Quand j’ai acheté ces chaussures j’avais trouvé la semelle trop souple qui pour moi est un signe de fragilité sur les rochers, le vendeur m’a dit qu’il n’y avait pas de problèmes. Bilan des courses des chaussures à 170€ au SAV après seulement une sortie……..
    NB: Il semblait que je ne sois pas le seul dans ce cas là donc je pense me tourner vers une autre marque

    Répondre

  4. pour ma part j’ai un pied fin et je trouve le chaussant trop large,sinon ,l’accroche et l’amorti sont bien

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *