[Test] Pantalon Gore-Tex Eider Target Kpant

Pendant The Spine Challenger 2017 j’ai porté pendant 180 kilomètres un pantalon en Gore-tex Salomon et ce pantalon Salomon a 2 défauts très chiants :

  • D’une part la taille est ajustée par un cordon vaguement élastique et mon froc ne cessait de tomber. C’est vraiment pénible d’avoir à toujours réajuster son pantalon quand on est en course et qu’on n’a pas que ça à faire.
  • D’autre part il est sans braguette et cela oblige de desserrer le fameux cordon impossible à régler à chaque fois que l’on doit pisser. Tout sauf pratique.

Cela dit comme il est très simple, il est le plus léger de mes pantalons Gore-Tex et sera très bien pour mettre au fond du sac pour satisfaire les exigences de l’organisation de l’UTMB en matière de matériel obligatoire.

Donc, après The Spine Challenger et en vue du grand Spine, il me fallait un pantalon Goretex léger plus pratique et avec une braguette.

Dans mon magasin d’usine Lafuma / Millet / Eider, je suis tombé sur un pantalon plutôt orienté ski de rando mais qui avait bien l’air de régler les 2 principaux problèmes posés par mon falzar Salomon : une ceinture élastique et une braguette zippée.

Ce qui m’a plu dans le Eider Target Kpant

  • Gore-Tex Active (comme ma veste Salomon). C’est normalement une bonne membrane bien étanche et bien respirante.
  • Des renforts en Cordura sur le bas interne du pantalon. Le Cordura est une matière très résistante à l’abrasion et c’est un coin qui frotte beaucoup.
  • Une bonne braguette avec fermeture éclair qui descend assez bas. J’espère qu’elle sera pratique.
  • Des zips latéraux double sens et qui remontent assez haut sur les jambes. Cela permet d’enfiler facilement le pantalon sans enlever ses chaussures et aussi une certaine aération (comme sous les bras de ma veste Gore-Tex Millet Trilogy) sans avoir à enlever le pantalon.
  • Une ceinture élastique sans réglage mais qui a l’air de bien retenir le pantalon.

Ce qui ne m’a pas trop plu.

  • La couleur bleuâtre ne va pas s’accorder avec ma veste Millet. Dommage mais je n’ai pas eu le choix de la couleur.
  • Pas de réglage de la taille, j’espère que les élastiques vont bien vieillir et qu’ils vont bien maintenir le pantalon. L’histoire le dira.
  • Vendu avec des bretelles élastiques. Je ne compte surtout pas m’en servir en trail car alors pour chier cela implique d’enlever le sac à dos et la veste Gore-Tex. Pas cool du tout quand on n’a pas de temps à perdre.
  • Pas de poche. Cela allège le pantalon et est de toute façon d’une utilité discutable.
  • Bas du pantalon pas très serré. Il y des élastiques et 2 pressions pour le réglage mais cela semble prévu pour aller sur des bottes et pas de coller aux chevilles.
  • Velcro à la ceinture pour fermer la braguette. Peut-être pas très pratique à long terme.
  • Poids 340 grammes en taille M. Il y a plus lourd mais aussi bien plus léger.

Maintenant ce pantalon est dans mon armoire et je crois qu’il va y rester pendant 1 an, jusqu’au Spine 2018. J’espère que j’aurais la chance d’en reparler en bien dans mon compte rendu Spine 2018 !

Et bien en fait non. J’ai emmené ce pantalon à la traque du Doudou, une sortie de 50 kilomètres dans les environs de Mons

Retour de ce test sur le terrain.

  • Look qui ne passe pas inaperçu en ville.
  • Braguette pas si pratique que ça car quand elle est remontée jusqu’en haut il faut dégraffer la fermeture en scratch pour accéder à la tirette. Pas vraiment bien foutu.
  • La ceinture élastique maintien très bien le pantalon. Pas de problèmes de descente intempestives en tout cas.
  • Peut être que la ceinture est trop serrée ? Marques rouges de frottements dans le bas du dos à la fin de la sortie.
  • Bruyant. en tout cas audible.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *