[Test] Sac à dos Raidlight Raid Ultra 30L

Raidlight Raid Ultra 30L

Après avoir fini The Spine Challenger avec les épaules défoncées par mon sac à dos OMM Classic 32 litres je me suis mis à chercher un nouveau sac pour The Spine. J’ai un peu étudié la question et j’ai finalement choisi le Raidlight Raid Ultra 30L.

Raisons de ce choix

  • Capacité 30 litres
  • Bidons à l’avant, ça c’est dans mon cahier des charges de base.
  • Anneaux pour accrocher une tente à l’extérieur
  • Porte bâtons à l’avant.
  • Pas hyper lourd 710g – 693 grammes sur ma balance

Ce qui me préoccupait.

  • Trop de poches
  • Ceintures ventrale utilisable sans entraver la digestion ?
  • Compatible avec le front pouch OMM Trio Map 3 ?

Présentation

À la première impression ce sac semble très petit pour un 30 litres, hyper léger et très fragile.

C’est juste une version agrandie du Raidlight Olmo Ultra Vest  que j’ai utilisé sur l’UTMB.

Test

The Spine Race

J’ai utilisé ce sac en course pendant 6 jours jusqu’au mur d’Hadrien durant The Spine Race et j’ai aussi utilisé ce sac pendant 6 jours de randonnée avec ma tente Hubba Hubba dans le Lake District.

  • Le sac est confortable et ne ballotte pas quand on trottine.
  • Les bretelles sont plus confortables que celles de mon précédent OMM.
  • Il y a moyen de bidouiller pour adapter des attaches pour le sac frontal OMM Trio Map Pouch.
  • Ma bretelle gauche a tendance à passer au dessus de mon épaule. Ce n’est pas très agréable.
  • Au début j’ai trop serré la ceinture ventrale et ça ne ma pas réussi. Je conseille de ne pas trop serrer cette sangle, elle sert qu’à maintenir les 2 poches zippées de la ceinture.
  • Le porte bâton fonctionne moyen avec les bâtons Leki Carbon 100 qui sont un poil trop courts une fois repliés.
  • Avec les gourdes à pipette coudées Raidlight les embouts arrivent un peu trop haut mais cela reste utilisable.
  • Sac pas compliqué à déposer et à remettre, même avec le sac ventral.
  • Pochette de la ceinture difficilement accessibles en courant mais bien pratique en marchant.
  • Le système d’ouverture par grand zip est bien pratique mais ne semble pas être hyper solide.
  • Le fait qu’il y ait plein de poches ne sert pas à grand chose pour ce type de course.

En conclusion de ce test je peux dire que pour ma prochaine tentative sur The Spine ce sera mon sac

Randonnée de 6 jours en mai dans le Lake District.

  • Contenance bien adaptée pour de la randonnée légère.
  • Anneaux de sangle bien foutus pour accrocher une tente. J’ai utilisé 2 petits sandows pour cela.
  • Possibilité d’accrocher un matelas mousse comme le Thermarest Z-lite aux 2 élastiques porte bâtons du dos du sac.
  • Sac très fragile. La poignée principale du haut du sac s’est décousue, le tissus du sac est hyper fin et il s’est percé au niveau des petites poches sur la ceinture et le tissus qui recouvre les bretelles s’est décousu sur une grande zone, heureusement rien de tout ça ne rend le sac inutilisable. Un conseil : emportez toujours une aiguille et du fil à coudre, ça pourrait bien vous servir pour une réparation d’urgence.
  • Je trouve que la liaison des bretelles au niveau du buste est placée trop bas. Ce serait bien mieux quelle soit réglable en hauteur comme sur l’OMM. Sans doute gênant pour les filles.
  • Le fait qu’il y ait plein de petites poches tout partout est très pratique en randonnée.
  • Les 2 immenses poches en mesh sur l’extérieur du sac sont hyper pratiques. Ma doudoune primaloft Salomon et ma veste étanche Craft logent dans une des deux poches. Dans l’autre je mettais le tapis de sol de ma tente.
  • Il y moyen de bloquer une veste en la passant sous les attaches des bretelles le long de la fermeture éclair.
  • Pour faire sécher des chaussettes, les tresses qui servent à comprimer sont bien pratiques.
  • La bretelle qui se barre et qui ne m’avait pas arrangé sur The Spine a continué dans le Lake District. J’ai en partie résolu le problème en raccourcissant les bretelles. Je n’ai pas encore trouvé le bon réglage.
  • En randonnée les gourdes à pipette c’est un peu ridicule et des gourdes sans pipette sont plus pratiques.

En conclusion de ce test en randonnée c’est vraiment dommage que le sac semble aussi fragile car sinon il est bien adapré à de la randonnée ultra légère.

Conclusion. Avis final.

Sac à dos hyper léger, très polyvalent et confortable. Juste dommage qu’il soit si fragile. Il vous faudra soit être hyper soigneux soit savoir coudre pour utiliser longtemps ce sac à dos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *